•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan a enregistré 283 morts par surdose en 2020

Le fentanyl a la réputation d'être l'une des drogues les plus meurtrières.

L'augmentation du nombre de morts par surdose en 2021 inquiète également le Bureau du coroner de la Saskatchewan

Photo : Radio-Canada/CBC

Radio-Canada

En 2020, 283 personnes sont mortes à la suite d’une surdose de drogue en Saskatchewan, selon les derniers chiffres du Service des coroners de la Saskatchewan. 

La majorité de ces décès sont survenus à Regina, précise le Service des coroners.  

En 2021, les décès par surdose soupçonnés et confirmés sont au nombre de 178 combinés. Si la tendance se maintient, cette année est en passe de dépasser le nombre de décès de l'an dernier.

La responsable en Saskatchewan du groupe de lutte contre les surdoses Moms Stop the Harm, Marie Agioritis, dont l'un des fils est décédé à la suite de surdose, explique qu’elle n'est pas surprise en apprenant ces chiffres.

Selon elle, il manque un vrai leadership face à la crise en Saskatchewan.  

Soit [les dirigeants] eux-mêmes ne comprennent pas suffisamment pourquoi nous devons le faire et quel peut être le résultat final sur le plan académique, soit ils choisissent de ne pas comprendre parce que cela ne sert pas leur objectif... leurs convictions de base, a déclaré Mme Agioritis.

Une campagne d'éducation, semblable à celles menées dans la province sur la conduite avec facultés affaiblies, est nécessaire, dit-elle. 

En janvier, le gouvernement a indiqué avoir distribué 4000 trousses de naloxone, un produit qui prévient les surdoses, dans les villes de Regina et de Saskatoon sous la direction de l'Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA).

Par ailleurs, les autorités ont soutenu avoir investi plus de 1,7 million de dollars dans le fonctionnement de 28 nouveaux lits de désintoxication dans la province.

Avec les informations d'Emily Pasiuk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !