•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple profite de la pandémie pour transformer un autobus en maison sur roues

Shanny Kirby et Karlen Janvier, debout devant un autobus scolaire.

Shanny Kirby, à gauche, et Karlen Janvier, à droite, caressaient le rêve de transformer un autobus en maison sur roues pour voyager avant même de se rencontrer.

Photo : CBC / Dayne Patterson

Radio-Canada

Un couple de la Saskatchewan a profité du confinement imposé par la pandémie pour transformer un autobus scolaire en maison sur roues afin de voyager en Amérique du Nord.

Avant même de se rencontrer, Shanny Kirby et Karlen Janvier nourrissaient chacun le rêve de transformer un autobus en véhicule récréatif afin de voyager sur les routes nord-américaines.

La pandémie a facilité les choses, puisqu’ils ont eu le temps de se consacrer davantage au projet qu’ils ont entamé depuis qu’ils se sont rencontrés.

Nous avons commencé à en parler et, au début, je pensais qu'il [son conjoint] me disait simplement ce que je voulais entendre, a dit Shanny Kirby en riant. Mais ensuite, nous avons appris à mieux nous connaître et nous avons réalisé que c'était en fait un vrai rêve pour nous deux.

C'était vraiment amusant et c'était un projet incroyable à réaliser pendant le confinement, a poursuivi Mme Kirby. On ne peut pas sortir et faire beaucoup de choses, mais on peut être ici à rire, écouter de la musique et travailler sur ce projet.

Les deux amoureux ont passé plusieurs heures à aménager l’autobus scolaire Bluebird 2002.

À l'origine, le véhicule pouvait accueillir 36 enfants lorsqu'ils l'ont acheté en décembre 2020 au prix de 5000 $.

D’ici la fin de l'année, leur petite maison, actuellement garée à Saskatoon, pourra les accueillir ainsi que leurs deux chiens.

Selon Karlen Janvier, le couple est à la recherche de la liberté d’errer.

Karlen Janvier Shanny Kirby (de gauche à droite), sourient à l'intérieur de l'autobus.

Le couple à l'intérieur de l'autobus en cours d'aménagement.

Photo :  CBC / Dayne Patterson

L’homme s'est occupé des travaux d'électricité et de menuiserie, tandis que la femme a pris en charge la plomberie et l'esthétique. 

Avant de mettre en route leur maison sur roues, il y a encore plusieurs travaux à réaliser. Ils prévoient, entre autres, d'ajouter de l'énergie solaire, des toilettes à compostage, une terrasse à l'arrière avec une douche extérieure et un projecteur.

Ils travaillent aussi à retirer certains éléments qui l'identifient comme un autobus scolaire, et à en ajouter d'autres, comme un lit, qui leur permettront de l'enregistrer en tant que véhicule récréatif.

D'un point de vue logistique, ils doivent également faire sécuriser le véhicule et l'enregistrer auprès de la Société d'assurances de la Saskatchewan (SGI).

Si tout va bien, le couple espère terminer le travail d'ici le mois de septembre et commencer son voyage cet automne. Son projet est de se rendre sur la côte est du Canada si le temps le permet, ou sur la côte ouest des États-Unis si les restrictions s'atténuent.

Mais dans un coin de la tête de Shanny Kirby et de Karlen Janvier, un petit doute subsiste. 

Nous plaisantons en disant que cette chose va juste se briser sur nous à [Prince Albert], s’est amusé Shanny Kirby.

Avec les informations de Dayne Patterson 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !