•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 10 ans, la scène du Bluesfest s’effondrait

Effondrement d'une scène lors du Bluesfest d'Ottawa en 2011.

La scène s'est effondrée lors du Bluesfest d'Ottawa en 2011 (archives).

Photo : Marc Desrosiers

Radio-Canada

Le 17 juillet 2011, le groupe Cheap Trick était en spectacle aux plaines LeBreton en marge de la soirée de clôture du Bluesfest d’Ottawa. Vingt minutes après le début du concert, pendant la chanson de 1985 Tonight It’s You, le ciel s’est assombri et le vent a balayé le site du festival.

Les organisateurs du festival surveillaient de près les prévisions météorologiques et se préparaient à la possibilité d’un orage, mais pas à ce qui allait arriver.

Des vents soufflant à 96 km/h ont soudainement frappé les installations de la scène principale, qui s’est ensuite effondrée.

Les musiciens et le personnel de la scène se sont sauvés en courant alors que l’énorme structure s’effondrait, causant un fracas assourdissant.

En moins de 10 secondes [la scène] était partie, a raconté une spectatrice, Leanne Wilson. J’étais abasourdie. Je n’avais jamais rien vu de tel auparavant lors d’un concert.

Des gens tentaient de se mettre à l'abri.

Des gens tentaient de se mettre à l'abri.

Photo : La Presse canadienne / Adam Dietrich

L’effondrement n’a fait aucun mort, mais quatre personnes ont été blessées, incluant le chauffeur du groupe Cheap Trick, Sandy Sanderson, dont l’abdomen a été transpercé par la chute de débris.

Ce dernier et les autres blessés ont cependant rapidement obtenu leur congé de l’hôpital.

Environnement Canada avait expliqué que l’incident était dû à une rafale descendante présumée, soit un fort courant d’air vers la terre qui peut se produire au cours d’un orage, particulièrement dans des conditions chaudes et humides. Au sol, l’impact peut être similaire à celui d’une tornade.

Le directeur du festival de l’époque, Mark Monahan, avait assuré que les organisateurs avaient fait de leur mieux pour se préparer au pire. Il avait qualifié l’orage d’accident inusité.

Vous ne pouvez pas prévoir certaines circonstances, avait convenu le maire d’Ottawa, Jim Watson, qui se trouvait sur la scène 20 minutes avant qu’elle s’effondre.

Les équipes de secours enquêtaient sur les dégâts.

Les équipes de secours enquêtaient sur les dégâts.

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Groupe Berger, l'entreprise qui avait fourni la scène, avait par la suite indiqué que la structure avait été construite afin de résister à des vents de 80 km/h. Une fois les trappes le long de la scène ouvertes, elle aurait été en mesure de résister à des rafales plus fortes.

Cependant, l’orage ayant frappé soudainement, les équipes n’ont pas eu le temps de les ouvrir le soir du 17 juillet 2011.

Le groupe Cheap Trick a lancé une poursuite d'un million de dollars contre le Bluesfest, l'entreprise d’éclairage Project X Productions et le Groupe Berger. Le gérant du groupe, David Frey, et trois autres personnes qui étaient dans les coulisses le soir de l'événement ont déposé leur propre plainte, pour un montant de huit millions de dollars supplémentaires.

L’année suivante, un rapport du ministère du Travail de l’Ontario a conclu que la scène avait été mal construite.

En septembre 2012, le groupe Cheap Trick a donné un concert au festival de Carp. Le spectacle a eu lieu à l’intérieur.

Avec les informations d’Alistair Steele, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !