•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La seule pandémie que nous ayons est parmi les non-vaccinés », affirme Joe Biden

Une employée vêtue d'un habit de protection marche en poussant une machine.

Des malades de la COVID-19 sont soignés au service d'urgence d'un hôpital de Springfield, au Missouri. Le sud-ouest de cet État a connu une augmentation importante des cas de COVID-19 dus au variant Delta.

Photo : Associated Press / Nathan Papes/The Springfield News-Leader

Associated Press

Deux semaines après avoir célébré la quasi-« indépendance » des États-Unis vis-à-vis du coronavirus, le président Joe Biden doit composer avec la réalité inquiétante de l'augmentation des cas et des décès et avec les limites de sa capacité à lutter contre la réticence persistante de certains citoyens à la vaccination.

Cette réticence est en grande partie responsable de la hausse des cas, qui ont triplé au cours des trois dernières semaines. Les hospitalisations et les décès augmentent parmi les personnes non vaccinées.

Même si les taux sont toujours en forte baisse par rapport à leurs sommets de janvier, les responsables sont préoccupés par l'inversion des tendances et par ce qu'ils considèrent comme des maladies et des décès inutiles. Les cas devraient continuer à augmenter dans les semaines à venir.

Alors que l'urgence nationale s'est estompée, les autorités affirment que la pandémie est désormais une crise surtout localisée dans les communautés où trop peu de personnes ont retroussé leurs manches.

Regardez, la seule pandémie que nous ayons est parmi les non-vaccinés, a déclaré Joe Biden vendredi, en écho aux commentaires faits plus tôt dans la journée par la Dre Rochelle Walensky, directrice des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

Les cas croissants de COVID-19 sont attribuables à de grandes poches d'infection parmi les plus de 90 millions d'Américains admissibles qui n'ont pas encore reçu de vaccin.

À eux seuls, quatre États à faible taux de vaccination représentaient 40 % des nouveaux cas la semaine dernière; près de la moitié d'entre eux provenaient de la Floride.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !