•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pêcheur accusé d’avoir incendié une usine à Pubnico-Ouest en octobre dernier

Une usine en ruine après avoir été complètement brûlée

L'usine de transformation de poisson a été complètement détruite.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Un homme de 24 ans de Pubnico-Ouest est accusé d'incendie criminel. Après neuf mois d’enquête, la police juge que Brendon Douglas James Porter est responsable d’avoir incendié une usine de transformation de poissons en octobre dernier, à Middle West Pubnico. Cet acte de vandalisme s’inscrit dans une rivalité entre pêcheurs commerciaux et autochtones de la région.

La GRC s’est rendue à l'usine vers minuit, le 16 octobre 2020, après avoir reçu un signalement de feu. L'incendie a détruit l’établissement, alors inoccupé.

Durant cette période, les tensions étaient vives entre les pêcheurs commerciaux et ceux des Premières Nations. Ces derniers avaient commencé à pêcher le homard pour gagner leur vie, et ce, en dehors de la saison commerciale autorisée par le gouvernement fédéral.

L'incendie s'est déclaré au sein de l'une des deux installations mik’maq, pillées et vandalisées plus tôt par des pêcheurs commerciaux du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Les pêcheurs autochtones entreposaient leurs prises dans les installations incendiées.

Cet acte était donc une façon de protester contre la pêche à subsistance modérée.

L’individu blessé lors de l’incendie

Après l'incendie, la police a diffusé des images prises par une caméra de surveillance à l'usine de transformation du poisson, demandant l'aide du public pour identifier deux personnes.

Deux hommes marchent côte à côte.

Ces images ont été rendues publiques après l’incendie.

Photo : GRC

L’une d’entre elles a subi des blessures presque mortelles lors de cet événement, au point d’être hospitalisée. Son identité n’avait toutefois pas été révélée jusqu’à ce jour.

La police a déclaré à l'époque que la personne blessée était une personne d'intérêt dans l'enquête. Le porte-parole de la GRC, le caporal Chris Marshall, a confirmé vendredi qu’il s’agissait de Brendon Porter.

Libéré sous conditions, il doit comparaître en cour provinciale en août.

Accusations actuelles et condamnations antérieures

Brendon Douglas James Porter fait face à d'autres accusations, dont deux entrées par effraction, puis six chefs d'accusation de non-respect des conditions d'une ordonnance de mise en liberté.

Par ailleurs, il a commis plusieurs crimes dans le cadre de son métier. Il a notamment pêché du homard pendant une période interdite, a omis de remettre du matériel de pêche, et a aussi été en possession de homards de taille inférieure à la loi.

Un bébé phoque est maltraité sur un bateau.

L’accusé fait partie des trois personnes qui ont écopé d’une amende après avoir été filmé en train de maltraiter un bébé phoque sur leur bateau.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Le bébé phoque a été tué, mais cela n’a pas été montré sur la vidéo.

Des condamnations de conduite avec un taux d'alcool supérieur à 0,08 ont aussi été portées contre lui.

D’après un article de Frances Willick de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !