•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture temporaire de la seule station-service de l'île Quadra

Une personne met de l'essence dans son véhicule, à une station-service.

La station-service de l'île Quadra a réduit ses heures au cours des trois dernières semaines.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Radio-Canada

Un manque de personnel a entraîné la fermeture temporaire de la seule station-service de l'île Quadra, au large de Campbell River, laissant ses 2500 habitants sans accès direct à de l’essence.

Jeudi matin, Cliff Mooney s’est rendu à la station-service General Store Gas N Go de l'île Quadra. L’électricien a besoin de trois véhicules pour faire fonctionner son entreprise. En y arrivant, il a trouvé porte close.

Est-ce que je dois trouver un tas de bidons et essayer de les remplir avec ma propre essence de manière sécuritaire? se demande-t-il en ajoutant que cela lui prendrait beaucoup de temps et lui coûterait environ 40 $ pour prendre le traversier et aller remplir ses véhicules sur l'île de Vancouver.

Le propriétaire de la station-service, Wayne Procter, qui possède 20 stations-services Gas N Go sur l'île de Vancouver, indique que la COVID-19 est en partie responsable du manque de personnel dans plusieurs entreprises de la région.

La station-service de l'île Quadra a donc réduit ses heures d’ouverture depuis trois semaines.

Nous allons devoir ouvrir durant des heures limitées et probablement être fermés pour un jour ou deux la semaine, indique-t-il.

Jeudi matin, une photo a fait le tour des réseaux sociaux. Publiée par une personne se proclamant le dernier employé de la station. La photo montre une affiche sur une pompe à essence où sont inscrits des propos qui blâment le propriétaire et la gestion pour la fermeture de la station-service.

Wayne Procter a confirmé qu’un employé avait quitté son poste, mais affirme que l'affiche est calomnieuse.

Nous traitons très bien nos employés. Nous avons des salaires compétitifs, nous prenons soin du personnel, nous avons des avantages sociaux pour les employés de gestion et [cette affiche me] semble vraiment injuste, dit-il.

Harley Rybchuk, un ancien employé, n’est pas surpris que le personnel ait décidé de démissionner. Il a lui-même quitté son emploi le mois dernier quand le gérant lui a demandé de faire des heures supplémentaires sans rémunération additionnelle pour remplacer des employés absents.

Un nouveau modèle de station-service

Le directeur élu de la région pour le district régional et habitant de l'île Quadra, Jim Abram, a entendu parler de difficultés avec le personnel de la station d’essence liées à divers problèmes avec la gestion depuis quelques années.

Nous avons besoin d’une station-service sept jours par semaine, plaide-t-il, puisque tous ceux qui ont un emploi dans la construction, dans la livraison, ainsi que les premiers répondants ont besoin d’avoir accès à de l’essence.

Nous avons soit besoin de gestionnaires [pour la station-service] qui comprennent que l’île Quadra ne peut pas fonctionner sans essence ou nous devons la remplacer par une autre entité, soutient-il en suggérant une coopérative détenue par les habitants de l'île.

Le propriétaire de la station-service, Wayne Procter, indique que la station ouvrira à nouveau vendredi avec les deux employés encore en poste.

Entre-temps, il assure que son équipe de gestion tente de trouver de nouveaux employés.

Avec les informations d'Adam van der Zwan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !