•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Patiofest veut ramener les Winnipégois sur les terrasses du centre-ville

Des gens visitent les restaurants de Regina au printemps durant la pandémie de COVID-19.

Le Patiofest veut rassembler les gens dans les terrasses ce week-end.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

Vingt restaurants et bars de Winnipeg ouvrent leurs portes à la clientèle cette fin de semaine en proposant également des animations musicales.

Lancé vendredi soir, le Patiofest est une initiative de la zone de développement économique du centre-ville de Winnipeg qui durera tout le week-end alors que la province a annoncé de nouveaux assouplissements dès samedi.

Selon la coordonnatrice des projets spéciaux pour Downtown Winnipeg Biz, Susan Ainley, il s'agit d’un événement excitant.

C’est une invitation pour tout le monde à venir profiter des terrasses au centre-ville. La chose agréable avec le centre-ville c’est qu’on a plein de terrasses, dont des nouvelles, et tout est à distance de marche , explique-t-elle.

Du quartier de la Bourse à la Fourche en passant par l'hôtel Fort Garry, les options sont nombreuses.

De plus, avec les changements dans les restrictions sanitaires de la province, les restaurants pourront dès ce samedi ouvrir jusqu’à minuit et augmenter leur capacité d’accueil à 50 %.

Être sur une terrasse en été quand la nuit est tombée, c’est appréciable et on n’a pas encore eu l’occasion d’en profiter, souligne Susan Ainley.

La directrice du marketing et des communications pour Downtown Winnipeg Biz, Pamela Hardman, ajoute que les terrasses sont populaires en ce moment parce que c’est l’un des seuls endroits pour se réunir de façon sécuritaire.

Des restaurateurs impatients

Du côté des restaurants, on se prépare non sans une certaine fébrilité.

C’est fantastique. Ça amène les gens vers les terrasses dans un moment où les choses sont difficiles pour nous. La question c’est comment gérer le volume, parce que tout le monde va vouloir venir en même temps. Ça va être un bon test, pense le gérant de Old Spaghetti Factory à la fourche Rob Henschel.

La question du nombre de personnes avec le passage de la capacité à 50 % n’inquiète pas trop la superviseure chez Capital Grill sur Broadway, Rachel Fields.

On est tellement petit que 25 % de capacité ou 100 % ça ne change pas grand-chose parce qu’on doit toujours garder les tables espacées , remarque-t-elle.

Elle ajoute toutefois que son établissement ne prendra pas de réservation ce week-end.

Pour Rob Henschel, il n’y a qu’un conseil primordial pour les prochains jours : Venez tôt, le plus tôt est le mieux .

Avec des informations de Charles-Etienne Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !