•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appels à la vaccination obligatoire pour les travailleurs de la santé ontariens

Sept médecins entourent un patient dans une chambre d'hôpital.

Les vaccins sont « un élément essentiel dans la protection de nos patients, familles et amis », estime le président de l'Association médicale de l'Ontario, le Dr Adam Kassam.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Les principales associations de médecins et de personnel infirmier de la province souhaitent que les professionnels de la santé soient tenus de se faire vacciner contre la COVID-19.

L'Association médicale de l'Ontario (OMA), qui représente les médecins de la province, et l'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario (AIIO), qui comptabilise 46 000 membres, ont toutes deux demandé à ce que le gouvernement adopte cette mesure.

Or, le premier ministre Doug Ford a fermement rejeté jeudi l'idée d'imposer le vaccin dans quelque secteur d'activité que ce soit, au nom du droit de choisir.

Dans un communiqué publié vendredi, l'OMA a estimé que l'ensemble des travailleurs de la santé devraient être tenus de recevoir leurs doses pour se protéger, protéger leurs patients et la communauté.

Pour l'AIIO, la vaccination devrait être exigée à tous les professionnels, particulièrement ceux au contact des patients.

L'Ontario, le Canada et de nombreux endroits dans le monde sont confrontés à des variants hautement contagieux. La meilleure défense pour vaincre ce virus est de se faire vacciner.

Une citation de :Morgan Hoffarth, présidente, Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario

L'organisme a d'ailleurs souhaité que le gouvernement facilite la tâche pour les travailleurs de la santé en leur donnant la possibilité de se faire vacciner sur leur lieu de travail et en leur fournissant deux jours supplémentaires de congés de maladie.

Les deux organismes ont par ailleurs encouragé la population à poursuivre l'effort de vaccination.

La question vaccinale abordée au sein du gouvernement

Le gouvernement privilégierait une adaptation des conditions de travail pour les travailleurs de la santé en fonction de leur statut vaccinal, plutôt qu'une obligation vaccinale, selon un document provisoire consulté par CBC News.

Dans le même temps, les messages publics incitant à poursuivre la campagne de vaccination se poursuivent. Vendredi, la proportion d'adultes pleinement vaccinés a dépassé la barre des 60 %, tandis que 79 % ont reçu une première dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !