•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux doses du vaccin pour habiter en résidence à l’Université du Cap-Breton

L'entrée du campus de l'Université du Cap-Breton, avec le nom de l'établissement d'enseignement en premier plan et un bâtiment en arrière-plan.

L’université évoque la sécurité pour expliquer sa décision.

Photo : Radio-Canada / Norma Jean MacPhee

Radio-Canada

L’Université du Cap-Breton exigera que les étudiants qui habitent en résidence cet automne aient reçu deux doses du vaccin.

L’université permettra aux étudiants qui n’ont reçu qu'une dose 14 jours avant leur arrivée d’habiter en résidence, mais ils devront recevoir la seconde aussitôt que possible.

Doug Connors, le directeur responsable de la nourriture, de l’hébergement et des services auxiliaires de l’université, soutient que cette directive permettra à l’université de répondre aux exigences des étudiants pour ce qui est des résidences sans pour autant compromettre leur santé.

De l’aide de l’association étudiante

La présidente de l’association étudiante de l’université, Madlyn O’Brien, assure que les étudiants ont été ravis d’apprendre cette nouvelle. Elle ajoute que la vaccination aidera à assurer un environnement sécuritaire.

Madlyn O'Brien dans un studio de photo.

Madlyn O'Brien est la présidente de l'association étudiante de l'Université du Cap-Breton.

Photo : Gracieuseté de Madlyn O'Brien

L'association étudiante, comme elle le fait déjà, aidera les étudiants étrangers et ceux qui habitent dans d’autres provinces canadiennes à prendre rendez-vous pour obtenir leur seconde dose s’ils ne l’ont pas encore reçue.

Les étudiants qui ne peuvent pas recevoir le vaccin pour des raisons médicales ou religieuses pourront tout de même habiter en résidence.

Selon Mme O’Brien, cela montre l’importance d’aider tous ceux qui peuvent recevoir le vaccin à prendre rendez-vous.

Pas la même directive dans les autres universités

Plusieurs universités de la Nouvelle-Écosse travaillent actuellement sur leur plan pour la rentrée. Les universités Sainte-Anne, Dalhousie, Saint-François-Xavier et Acadia ont établi que le vaccin ne sera pas obligatoire pour habiter en résidence. Toutefois, elles recommandent fortement aux étudiants de se faire vacciner.

L’Université de Moncton n’imposera pas non plus la vaccination.

Avec les informations de Brent Kelloway de CBC et de Michèle Brideau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !