•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dominique Fils-Aimé et Klô Pelgag parmi les finalistes pour le prix Polaris

La jeune femme porte une capuche rouge et une collerette blanche.

La pochette de l’album «Notre-Dame-des-Sept-Douleurs» est un portrait de Klô Pelgag de la peintre française Florence Obrecht.

Photo : Florence Obrecht

La Presse canadienne

Les autrices-compositrices-interprètes québécoises Dominique Fils-Aimé et Klô Pelgag ont été présélectionnées pour le prix de musique Polaris, qui récompense le meilleur album canadien de l’année.

Les 10 albums finalistes pour le prix de 50 000 $ couvrent un large éventail de genres musicaux.

Dominique Fils-Aimé se retrouve comme finaliste avec Three Little Words, conclusion d'une trilogie d'albums célébrant l'histoire de la musique afro-américaine, tandis que Klô Pelgag obtient la reconnaissance pour l'album onirique Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, un troisième disque pour l'artiste de 31 ans.

Figurant à la longue liste de 40 albums annoncée le mois dernier, les disques de Charlotte Cardin, de Laura Niquay, de Thierry Larose, de Besnard Lakes, d'Elliot Maginot, de Daniel Lanois, d'Helena Deland et de Sagot n'auront pas été retenus pour la suite.

Le rap torontois à l’honneur

Le rappeur torontois Tobi figure pour sa part parmi les finalistes avec Elements Vol. 1, qui fusionne hip-hop, jazz, pop et R'n'B.

Parmi les autres albums finalistes aux Polaris, citons ceux de deux autres artistes de rap de la Ville Reine – Parallel World, de Cadence Weapon, et Head Above the Waters, de DijahSB – ainsi que le premier album de Mustafa, When Smoke Rises, nommé en l'honneur de son ami Smoke Dawg, un artiste de rap local qui a été tué lors d'une fusillade en 2018.

La scène musicale autochtone, en plein essor, est également représentée avec Bleached Waves, de Zoon, nom d'artiste du musicien de Hamilton Daniel Monkman, et Theory of Ice, une réflexion bouillonnante sur la politique et l'environnement de Leanne Betasamosake Simpson, membre de la Première Nation d'Alderville.

Le groupe folk torontois Weather Station est en lice pour Ignorance, tandis que le groupe punk de la ville The OBGMs est reconnu pour The Ends.

Pas de gala cette année

Le prix de musique Polaris récompense l'artiste ou le groupe qui a créé le meilleur album canadien de l'année précédente, sans tenir compte du genre ou du succès commercial. Il est choisi par une équipe de journalistes, de blogueurs, de blogueuses et de diffuseurs.

L’équipe du Polaris affirme qu'en raison de l'incertitude concernant le retour des rassemblements publics, elle a choisi de ne pas organiser le gala habituel de remise des prix à Toronto cette année.

Au lieu de cela, la personne qui l’emporte sera révélée le 27 septembre et d'autres détails seront annoncés dans les semaines à venir.

En cette année de pandémie, 204 albums ont été écoutés par le jury, composé de 199 membres d'un peu partout au pays. Les albums admissibles cette année ont été lancés entre le 1er mai 2020 et le 31 mai 2021.

L'an dernier, c'est la rappeuse montréalaise Backxwash qui avait reçu le Polaris pour son album God Has Nothing to Do With This Leave Him Out of It. Parmi les lauréats et lauréates des années précédentes, on compte Kaytranada (2016), Buffy Sainte-Marie (2015), Tanya Tagaq (2014), Godspeed You! Black Emperor (2013), Feist (2012), Arcade Fire (2011), Karkwa (2010) et Patrick Watson (2007).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !