•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La première mine de terres rares au Canada commence sa production aux T.N.-O.

Un homme à côté d'équipements miniers.

La mine de terres rares Nechalacho se situe près du lac Thor à environ 110 km de Yellowknife.

Photo : Radio-Canada / Liny Lamberink

La production a commencé à la première mine de terres rares au pays, la mine Nechalacho aux Territoires du Nord-Ouest. Le premier minerai a été extrait le 29 juin.

La mine d'éléments de terres rares de Nechalacho se situe à environ 110 kilomètres au sud-est de Yellowknife. Elle est opérée par la minière Cheetah Resources, une filiale de l’entreprise australienne Vital Metals.

Dans un communiqué, le directeur général de Vital Metals, Geoff Atkins, a indiqué que les opérations à la mine n’ont fait que s’intensifier depuis l’extraction des premiers minerais.

Nous continuerons d'accélérer le concassage et le tri du minerai afin d'atteindre notre taux de production maximal en juillet, indique-t-il. Le matériel enrichi sera stocké pour le transport vers notre usine d'extraction à Saskatoon.

Les terres rares regroupent 17 éléments du tableau périodique indispensables aux nouvelles technologies en raison surtout de leurs propriétés électromagnétiques ou chimiques. Elles sont utilisées dans la plupart des nouvelles technologies électroniques comme les téléphones intelligents, mais aussi dans les industries de l’énergie propre, de l’aérospatial, de l’automobile et de la défense.

Si le Canada possède certaines des plus importantes réserves de ces ressources dans le monde, plus de 15 millions de tonnes d’oxydes de terres rares, selon Ressources naturelles Canada, aucun autre projet minier n’est en production pour l’instant.

Une roche dans la main d'un homme.

Un homme tient une roche comprenant de terres rares sur le site minier Nechalacho aux Territoires du Nord-Ouest.

Photo : Radio-Canada / Liny Lamberink

La mine à ciel ouvert est actuellement dans un projet de démonstration à petite échelle. La possible phase deux du projet consistera à exploiter un gisement beaucoup plus important.

Tous les minerais seront stockés et envoyés à une usine de traitement des terres rares en Saskatchewan, présentement en construction. De là, le produit traité sera vendu à des raffineries ailleurs dans le monde. Celles-ci devront séparer les 17 éléments, car ils sont utilisés individuellement pour différentes technologies.

Une mine pas comme les autres

En plus d’être le premier site minier à extraire des terres rares au pays, le projet Nechalacho est le premier dont les opérations sont dirigées par des autochtones du territoire.

L’entreprise appartenant en partie à la Première Nation des Dénés Yellowknives, Det'on Cho Nahanni Construction Corporation, est l'entrepreneur responsable de la gestion du projet.

Une entente entre la Première Nation et la minière assure qu’au moins 50 % des employés sur place sont autochtones. Cet hiver, la minière a indiqué que 80 % des employés du site sont autochtones.

Avec des informations de CBC North

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !