•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec annoncera un « concours vaccinal » vendredi

Une main gantée retire une fiole d'un lot de plusieurs doses de vaccin contre la COVID-19.

Le Québec ne serait pas la première province à se munir d'une loterie pour encourager la vaccination.

Photo : Getty Images / JACK GUEZ

Radio-Canada

Dans l’espoir d’accélérer la cadence dans sa course à la vaccination, le gouvernement du Québec compte lancer un « concours vaccinal » afin d’inciter le plus de personnes possible à devancer leur deuxième dose avant le 31 août et d’encourager les gens non vaccinés à en recevoir une première.

Selon informations obtenues par Radio-Canada, tous les Québécois et Québécoises ayant été vaccinés seront admissibles au tirage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, et son collègue des Finances, Eric Girard, devraient préciser les détails de cette loterie – y compris les prix à gagner – lors d'une conférence de presse vendredi à 11 h 30.

Bon nombre de gouvernements, particulièrement aux États-Unis, ont mis sur pied des initiatives semblables. L’idée s’est aussi frayé un chemin de ce côté-ci de la frontière. L’Alberta et le Manitoba ont mis sur pied des loteries avec des cagnottes de 2 millions de dollars et de 1 million de dollars, respectivement.

Au Québec, l’idée germait depuis au moins la fin du mois de juin. François Legault avait soulevé cette possibilité après avoir lui-même reçu sa deuxième dose. À ce moment, c’était le taux de vaccination des jeunes adultes qui le préoccupait.

François Legault parle dans un micro. Derrière lui, du personnel soignant administre des doses de vaccin.

Le premier ministre François Legault avait indiqué que l'idée d'une loterie germait le 21 juin dernier.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Quelques semaines plus tard, cette tranche de la population continue de traîner de l’arrière : les personnes de 18 à 29 ans constituent le seul groupe démographique où le taux de personnes ayant reçu une première dose est inférieur à 75 %. Au moment d’écrire ces lignes, 69 % d’entre eux avaient reçu une dose.

Le gouvernement provincial a pour but de vacciner pleinement les trois quarts de sa population de 12 ans et plus d’ici le 31 août. Jeudi, ce taux s’établissait à un peu plus de 44 %.

Le ministre Dubé a par ailleurs annoncé par l’entremise d’un message Twitter que les 12 à 17 ans peuvent à leur tour devancer leur deuxième dose à quatre semaines d’intervalle de la première.

Avec les informations d'Alex Boissonneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !