•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Madelinots n’auront plus besoin d'un résultat négatif avant d’aller à l’Î.-P.-É.

Des automobilistes à un contrôle routier.

Les Madelinots n'auront plus à subir un test de dépistage avant de se rendre à l'Î.-P.-É. (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les Madelinots pourront bientôt entrer à l’Île-du-Prince-Édouard sans devoir fournir un résultat de test de dépistage négatif.

Depuis le 27 juin, les résidents des Îles-de-la-Madeleine peuvent se rendre à l’Île-du-Prince-Édouard. Ils doivent cependant se plier à quelques conditions.

Ils doivent avoir reçu au moins une dose de vaccin, avoir obtenu un résultat négatif à un test de dépistage moins de 72 heures avant leur voyage et détenir le laissez-passer de l’Î.-P.-É. (PEI Pass).

Dès le 18 juillet, le résultat négatif et récent ne sera plus nécessaire. La nouvelle a été annoncée jeudi au maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, par le premier ministre de la province.

Dans sa lettre au maire, rédigée en français, Dennis King assure que les Madelinots seront traités de la même manière que les autres voyageurs de l'Atlantique. Les personnes qui sont entièrement ou partiellement vaccinées ne seront pas contraintes de s'isoler à leur arrivée.

Jonathan Lapierre accueille favorablement la levée de cette restriction.

On peut constater que les autorités ont été rassurées du déroulement de la saison touristique jusqu'à présent, et c'est pour cela qu'à partir de maintenant on peut inclure les Îles-de-la-Madeleine dans la bulle atlantique, dit-il.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les Îles-de-la-Madeleine sont dans une situation très avantageuse par rapport à la COVID-19. Aucun nouveau cas n’y a été détecté depuis janvier. Et la campagne de vaccination se déroule très rapidement.

Pas moins de 92 % des Madelinots de 12 ans et plus ont reçu une dose, tandis que 83 % ont reçu deux doses. C’est beaucoup plus qu’à l’Île-du-Prince-Édouard, où seulement 38,2 % des résidents de plus de 12 ans sont complètement vaccinés.

Les hauts taux de vaccination qui ont été atteints à ce jour sont une fierté madelinienne et les campagnes se poursuivent, parce qu'aujourd'hui et pour les prochains jours, il y a une campagne de vaccination pour la jeunesse, dit Jonathan Lapierre.

Les autorités sanitaires de l'Île-du-Prince-Édouard restent néanmoins sur leurs gardes. À tout moment, des mesures plus restrictives pourront être réintroduites, explique la médecin hygiéniste en chef, la Dre Heather Morrison.

Si on voit quelque chose qui change et des outbreaks [éclosions] aux Îles-de-la-Madeleine, on va changer le plan.

Avec des informations de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !