•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éolien : une demi-douzaine d'entreprises veulent soumissionner avec l'Alliance de l'Est

Des éoliennes.

Hydro-Québec doit bientôt lancé un appel d'offres pour un projet éolien d'une puissance de 300 MW. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'appel d'offres pour fournir 300 MW de puissance électrique en énergie éolienne que doit lancer prochainement Hydro-Québec suscite de l'intérêt. Une demi-douzaine d’entreprises ont déjà manifesté leur désir de s’associer aux municipalités du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine pour remporter cet appel d'offres.

Le gouvernement exige que des municipalités ou des MRC soient partenaires de ces projets. Des promoteurs privés comme Innergex, Kruger ou Électricité de France doivent donc s'entendre avec les élus locaux sur une formule de partenariat. Ils peuvent par la suite présenter une soumission.

Le président de la Régie intermunicipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent, Michel Lagacé, indique que les municipalités réunies dans l'Alliance éolienne de l'Est seront partenaires de plusieurs projets différents qui seront soumis par différents partenaires privés.

On va signer des ententes avec de multiples partenaires privés parce que dans notre cas à nous, ce qu'on veut, c'est d'être gagnants. Donc, ça va être nos partenaires privés qui vont être en compétition entre eux.

Une citation de :Michel Lagacé, président de la Régie intermunicipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent

Dans notre cas à nous, on va les observer. On va bien entendu savoir les prix qui vont avoir été soumis, mais c'est Hydro-Québec qui va déterminer le projet, poursuit-il.

Parmi les projets éventuels, il y en a dans le secteur de Kamouraska, de Rivière-du-Loup et du Témiscouata.

Deux éoliennes du parc éolien Nicolas-Riou.

Le parc éolien Nicolas-Riou, dans la MRC des Basques

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, a dû faire face aux craintes suscitées par la construction du parc éolien Nicolas-Riou en 2012.

Les commentaires qu'on a, c'est neuf commentaires positifs pour un négatif sur la vue des éoliennes.

Une citation de :Bertin Denis, préfet de la MRC des Basques

Presque 10 ans plus tard, il dit que la réalité du parc éolien a fait disparaître ces craintes.

Après toutes les peurs qui ont été inventoriées dans les audiences du BAPE, je pense qu'il y a peu de chose là-dedans qui se réalise, en termes de peurs. Il y a une super belle acceptabilité sociale, sauf quelques individus, soutient-il.

Des préfets prennent la pose pour la photo.

Des préfets de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent prennent la pose à l'issue de leur rencontre au sujet du projet éolien que souhaite déposer l'Alliance de l'Est à Hydro-Québec.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Des préfets du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie se sont concertés jeudi, au sujet de cet appel d'offres à venir de la part d'Hydro-Québec, lors d'une rencontre tenue aux Jardins de Métis.

D'après les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !