•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de l’audience en déontologie pour le maire Jean-Marc Belzile

La façade de l'hôtel de ville de Saint-Jean-de-la-Lande.

L'hôtel de ville de Saint-Jean-de-la-Lande (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'audience de la Commission municipale du Québec concernant le maire de Saint-Jean-de-la-Lande, Jean-Marc Belzile, est terminée. On lui reproche trois manquements déontologiques, qui se seraient produits entre le 2 novembre 2017 et le 18 septembre 2020.

Pour cette deuxième journée d'audiences, trois employés actuels du village et une représentante du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation ont témoigné à propos de leur expérience avec le maire lors de la période comprise entre novembre 2017 et septembre 2020.

Selon la citation, le maire Belzile aurait utilisé à plusieurs occasions les ressources de la Municipalité à des fins personnelles. La commission lui reproche également d'avoir utilisé de la machinerie à des fins autres que l'exercice de ses fonctions.

En après-midi, l'avocate de la commission, Naomi Gunst, a voulu démontrer dans sa plaidoirie que le maire avait outrepassé son rôle en participant aux travaux du service de la voirie.

Plusieurs tâches effectuées par le maire auraient dû être faites par des employés municipaux.

Une citation de :Naomi Gunst, avocate de la Commission municipale du Québec

Elle a également souligné que plusieurs réclamations financières faites par Jean-Marc Belzile n'auraient jamais dû être remboursées. Elle a cité en exemple des rencontres faite à la demande de la MRC de Témiscouata. Pour ce genre de rencontre, l'avocate avance que c'était à la MRC, et non pas à la Municipalité de Saint-Jean-de-la-Lande, de rembourser les frais occasionnés.

De son côté, l'avocat du maire, M. Rino Soucy, a basé sa plaidoirie sur le fait qu'aucune activité du maire ni aucune dépense réclamée n'avait été faites pour son propre bénéfice ou pour des activités personnelles.

Toutes les dépenses effectuées par mon client ont été faites en lien avec sa fonction de maire.

Une citation de :Rino Soucy, avocat de Jean-Marc Belzile

Le juge Denis Michaud a mis la décision en délibéré.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.