•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edmonton accueillera le tournoi mondial de rugby à sept

Gareth Rees, le directeur de Rugby Canada et Canada Seven.

Edmonton se joint à Vancouver, Singapour, Hong Kong, Dubaï et Cape Town pour accueillir le HSBC World Rugby Seven Series.

Photo : Radio-Canada

Lounan Charpentier

Rugby Canada est de retour à Edmonton avec le HSBC World Rugby Seven Series qui aura lieu au Commonwealth Stadium les 25 et 26 septembre prochains. Le tournoi accueille les douze meilleures équipes au monde.

Le tournoi a déjà été à Vancouver pendant 4 ans et maintenant c’est aussi au tour d’Edmonton, affirme Gareth Rees, le directeur de Rugby Canada et Canada Seven.

Le stade a déjà accueilli la coupe du monde féminine et des matchs de rugby. Or, c’est la première fois qu’il accueille ce tournoi de Rugby Seven.

La capacité du stade a beaucoup influencé la décision. Le stade est un bon atout pour la communauté d’Edmonton et la Ville est vraiment un bon soutien quand des groupes comme le nôtre viennent ici [...] au niveau de l’hospitalité, c’est très fort, soutient-il. Il ajoute qu’il s’agissait d’un fit naturel puisque le stade permettrait d'honorer le côté divertissant et l’expérience rattachés à l’événement.

On est très contents et on est prêts pour une fête!

Une citation de :Gareth Rees, directeur de Rugby Canada et Canada Seven
Une joueuse de l'équipe du Canada en évite une de l'équipe adverse.

L'équipe féminine de rugby 7 du Canada en compétition en 2018.

Photo : @RugbyCanada/via Twitter

Un événement unique

Le rugby seven c’est beaucoup plus que ce qui se passe sur le terrain, dit M. Rees. Ce sont les fans, les personnages, les costumes et toute l’atmosphère du festival. Il souligne qu’il s’agit d’une bonne occasion pour les familles ainsi que pour leurs partenaires du monde de l'entreprise et leurs clients de passer du bon temps.

C’est une expérience pour les jeunes qui veulent faire la fête et célébrer le monde du rugby, ajoute-t-il.

C’est vraiment un festival, un sentiment de fête collectif, dit Karl Sibbons, le directeur des événements d’Edmonton International Seven. Les gens sont vêtus de costumes extravagants et soutiennent leurs équipes et voient des gens qu’ils n’ont pas vus depuis longtemps. C’est vraiment une ambiance positive.

Charity Williams évite le plaqué de Lauren Doyle, dans un match de rugby à sept entre le Canada et les États-Unis.

Charity Williams a marqué le seul essai canadien contre les États-Unis en quart de finale de la série mondiale à Langford, en Colombie-Britannique (2019).

Photo : La Presse canadienne / CHAD HIPOLITO

Karl Sibbons est un grand admirateur de cet événement. Il a assisté au tournoi à Vancouver et, selon lui, il s’agit d’une occasion en or pour Edmonton d’accueillir cet événement d’envergure internationale. J’y assisterai certainement, s’exclame-t-il.

Pour les joueurs de rugby à sept, c’est vraiment gros, explique-t-il à propos du tournoi. Il n'y a rien de plus grand que ça. Les Olympiques peut-être! C’est vraiment ce à quoi chaque joueur aspire, ajoute-t-il.

Le Edmonton Seven Festival Tournament aura lieu deux semaines avant, avec des gens locaux, des joueurs, alors avoir l'événement HSBC juste après c’est fantastique. Ça donne aux jeunes qui jouent dans notre tournoi une motivation. Quoi de mieux que de jouer et avoir la chance de voir ses idoles jouer dans sa ville quelques semaines plus tard? raconte-t-il.

Le tournoi fait habituellement 10 arrêts autour du monde. Cette année, Edmonton se joint à Vancouver, Singapour, Hong Kong, Dubaï et Cape Town.

C’est la version condensée des Olympiques, alors Edmonton est en bonne compagnie, dit M. Rees.

L’Alberta étant dans sa troisième phase de réouverture, l’événement pourra avoir lieu sans restriction et accueillir un peu plus de 31 000 supporteurs par jour dans le stade à ciel ouvert. Puisque les joueurs viennent de l’international, ils resteront dans une bulle.

On veut vraiment prendre soin des supporteurs et des compétiteurs, exprime Gareth Rees. Ce sera un événement important pour le retour du sport.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !