•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de passeport vaccinal en Ontario, dit Doug Ford

Doug Ford se fait injecter le vaccin dans l'épaule.

Doug Ford encourage fortement les gens à se faire vacciner, mais ne veut pas que ça devienne une obligation.

Photo : Pool des médias

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien a rejeté fermement jeudi l’idée d’un passeport vaccinal ou de la vaccination obligatoire dans certains secteurs d’activité.

Doug Ford a fait cette déclaration en conférence de presse à quelques heures du passage à la troisième étape du déconfinement en Ontario.

À une question au sujet d’une possible carte ou preuve de vaccination délivrée aux citoyens par la province, Doug Ford a répondu sans hésitation.

Nous ne le ferons pas, a-t-il dit en ajoutant qu’il ne voulait pas créer une société avec deux catégories de gens. Je ne suis pas en faveur d’une certification obligatoire.

La semaine dernière, le Québec a annoncé que les citoyens complètement vaccinés obtiendront une preuve de vaccination, probablement au début septembre. Ce certificat pourrait leur donner accès à certains services non essentiels advenant une quatrième vague de COVID-19.

M. Ford reconnaît que la question de la preuve de vaccination peut se poser pour les voyages à l’étranger. Si ça concerne le fédéral, pour traverser la frontière, c’est au fédéral de décider, a-t-il soutenu. Nous verrons ce qu’ils décident de faire. Il a affirmé qu’il en discuterait avec le premier ministre Trudeau lors d’une réunion en soirée.

Le gouvernement ontarien n’a pas l’intention non plus de rendre la vaccination obligatoire, même dans des secteurs comme les soins de santé.

Je crois que c’est un droit constitutionnel, de choisir de se faire vacciner ou non, a affirmé M. Ford. Il presse les gens de se vacciner, mais pense que personne ne devrait être forcé de le faire.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !