•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inauguration de la passerelle de la Tortue

La passerelle de la Tortue en été.

La passerelle cyclopiétonne relie le Vieux-Limoilou à l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres.

Photo : Radio-Canada / Vincent Archambault Cantin

La Ville de Québec a inauguré jeudi la passerelle de la Tortue, qui enjambe la rivière Saint-Charles et relie le Vieux-Limoilou à l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres. Elle sera accessible aux piétons et aux cyclistes dès vendredi.

Le nouveau lien permettra notamment aux résidents d’écoquartier d’accéder plus facilement aux commerces de proximité situés sur la 3e Avenue, de l’autre côté de la rivière.

Le maire Régis Labeaume, qui effectuait sa dernière sortie publique avant de partir en vacances, y voit l'aboutissement d'une nouvelle vision pour le secteur, alors que les chantiers résidentiels se multiplient sur des terrains autrefois contaminés par l'activité industrielle.

Vous savez, au début, ce n’était pas évident, les gens n’étaient pas sûrs de venir vivre ici parce que le parc n’était pas ce qu’il est aujourd’hui. C’est un succès. Quand vous avez un secteur en friche de l’ère industrielle, vous devez le décontaminer et amener 2000 personnes pour y vivre, 15 ans, c’est normal, et ç’a réussi, s’est-il félicité.

 La passerelle de la Tortue.

La passerelle de la Tortue permettre de désenclaver davantage l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres.

Photo : Radio-Canada / Vincent Archambault Cantin

La construction de la passerelle cyclopiétonne et l’aménagement de ses approches sur les deux rives de la rivière Saint-Charles ont nécessité des investissements totaux de 6,1 millions de dollars, répartis entre le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (5 M$) et la Ville de Québec (1,1 M$).

Nouveau pavillon de services

Régis Labeaume a également inauguré le pavillon de services qui remplacera les deux roulottes de chantier aux abords de la patinoire de la Pointe-aux-Lièvres dès l'automne prochain. Il permettra aux usagers de se changer dans un endroit beaucoup plus confortable.

Le pavillon de la Pointe-aux-Lièvres en été.

Le pavillon de la Pointe-aux-Lièvres est la septième halte de service quatre-saisons aménagée pour servir les usagers du parc linéaire de la Rivière-Saint-Charles.

Photo : Radio-Canada

En plus d’une salle pour les patineurs, le bâtiment comprend une salle de fartage pour les skieurs, un espace pour la location d’équipements récréatifs, un garage pour entreposer les véhicules d’entretien des sentiers glacés et divers espaces publics.

La construction du pavillon a coûté 6 millions de dollars. La facture a été répartie entre le gouvernement du Québec (3,56 M$) et la Municipalité (2,34 M$).

Avec la collaboration d’Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !