•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux : une vingtaine d'autres pompiers québécois partiront vers la Colombie-Britannique

Quelques pompiers de dos jasent ensemble avant le départ.

Les pompiers de la SOPFEU avant de prendre l'avion pour la Colombie-Britannique (archives).

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Radio-Canada

Une vingtaine de pompiers forestiers du Québec partiront prêter main-forte en Colombie-Britannique qui compte actuellement 314 incendies de forêt, dont 42 se sont déclarés dans les dernières 48 heures.

Le départ des 20 pompiers et d'un représentant d'agence de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) est prévu le vendredi 16 juillet.

Ils rejoindront le groupe de 40 pompiers et de cinq ressources individuelles déjà envoyés au début du mois. Ces derniers devront revenir au Québec une fois leurs 14 jours de travail effectués.

En Colombie-Britannique, les feux de forêt forcent l'évacuation de résidents dans bon nombre de localités : le district régional de Cariboo, celui de Thompson-Nicola, la région sud du lac Canim jusque dans la région du lac Mahood, la région comprise entre les lacs Green et Flat ainsi que la région de Blue Sky Country près de Ashcroft, notamment.

La qualité de l'air est telle qu'Environnement Canada a publié une déclaration spéciale mettant en garde contre la fumée au cours des prochains jours dans les régions s'étendant de l'intérieur de la Colombie-Britannique jusqu'au Yukon et à la frontière de l'Alberta.

Au Manitoba

Dès jeudi, des pilotes et copilotes se rendront aussi au Manitoba pour lutter contre les feux avec l'aide de deux avions-citernes. Des pompiers avaient aussi pris le départ vers l'Ontario plus tôt ce mois-ci.

Ces nouveaux prêts de ressources portent à 93 personnes, le nombre de Québécois déployés dans les différentes provinces canadiennes aux prises avec d’importants incendies de forêt, selon la SOPFEU.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !