•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’industrie forestière à la recherche de main-d’oeuvre

Affiche de Rayonier

La compagnie Rayonier lance une campagne de recrutement de travailleurs.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Aux prises avec des besoins de main-d'œuvre, une entreprise forestière intensifie ses efforts pour embaucher des travailleurs.

Rayonier Advanced Materials a récemment installé de grandes affiches bien en vue dans des villes telles Hearst et Kapuskasing, où elle exploite des usines.

Il y a une vingtaine de postes à combler à l’usine de papier et à la scierie de Kapuskasing, indique le directeur général de l’usine Pascal Champoux.

La majorité sont dans le domaine de la production avec aussi certains postes au sein des équipes d’entretien et de supervision.

L’intention est de combler des départs à la retraite qu’on a eus et on va en avoir d’autres dans les prochains mois, les prochaines années. Il faut vraiment recruter des jeunes pour bâtir une relève solide pour le futur.

Une citation de :Pascal Champoux, directeur général de l’usine de papier de Kapuskasing

Dans le cadre de sa campagne de recrutement pour Kapuskasing, l’entreprise prévoit utiliser une nouvelle qualité de papier développé et mis en marché localement pour la fabrication de sacs d’emballage.

Une affiche de la compagnie Rayonier Advanced Materials pour le recrutement de travailleurs.

Rayonier Advanced Materials a obtenu la permission de la Ville de Kapuskasing pour installer une affiche de recrutement devant le centre d'accueil de la ville.

Photo : Karen Filion/Rayonier Adanced Materials

On a l’intention de distribuer un échantillon de ces fameux sacs par la poste aux gens de la région pour qu’ils puissent voir et toucher ce qu’on produit chez nous. Et il va également y avoir un message de recrutement sur le sac pour inciter les gens à postuler, affirme M. Champoux.

Le directeur général souligne l’importance de la diversification des produits de l’usine avec une baisse de la demande pour le papier journal.

Selon M. Champoux, d’autres initiatives devraient être mises en place dans les prochains mois pour faire connaître les emplois et les usines aux gens de la région.

Le directeur général du Service de développement économique de Hearst, Stéphane Lapointe, souligne le besoin en main-d'œuvre pour plusieurs industries dans le Nord de l’Ontario.

Un rapport de la Commission de formation du Nord-Est fait état d’une pénurie en raison des nombreux départs à la retraite prévus dans la prochaine décennie.

Dans le domaine de l’industrie forestière, M. Lapointe précise que des scieries ont aussi voulu augmenter leur production en ajoutant des quarts de travail pour profiter du marché avantageux du bois d’oeuvre.

Une affiche de recrutement de la compagnie Rayonier Advanced Materials installée à Hearst.

Une affiche pour le recrutement installée le long de la rue Front à Hearst.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Précisant que le marché de l’emploi est compétitif, M. Lapointe estime qu’il faut prendre différents moyens pour attirer de nouveaux travailleurs dans la région. Il souligne notamment les initiatives mises en place pour favoriser l’immigration.

Des anciens résidents qui ont quitté pour d’autres régions de l’Ontario, on peut faire une campagne pour en ramener quelques-uns ici. Par contre, ce ne serait pas suffisant. Je pense qu’il faut miser pour qu’on puisse attirer les nouveaux arrivants.

Une citation de :Stéphane Lapointe, directeur général, Service de développement économique de Hearst

M. Lapointe indique qu’il s’agira d’un dossier prioritaire pour le Service de développement économique de Hearst au cours des prochaines années.

Si on veut aider nos entreprises à grandir et à investir davantage, il faut vraiment avoir une relève en main-d’oeuvre, dit-il.

Rayonier Advanced Materials a récemment annoncé la vente des ses entreprises de bois d’oeuvre et de papier journal à l’entreprise GreenFirst Forest Products.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !