•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chaleur propice à la propagation du virus du Nil occidental au Manitoba

Deux moustiques sont posés sur une peau.

Aucun cas humain de virus du Nil occidental n’a été détecté au Manitoba en date du 15 juillet 2021.

Photo : Shutterstock / mycteria

Radio-Canada

Le ministère de la Santé et des Soins aux personnes âgées du Manitoba met en garde la population contre les risques d’exposition au virus du Nil occidental, qui pourraient augmenter au cours des mois de juillet et d’août.

En ce moment, ces risques sont bas, mais la chaleur et la sécheresse créent des conditions parfaites pour les moustiques porteurs du virus, indique la province par voie de communiqué.

Par temps sec, les rivières et ruisseaux cessent de couler, ce qui favorise l’éclosion des larves des Culex tarsalis, des moustiques porteurs du virus, explique la province.

Le ministère de la Santé et des Soins aux personnes âgées du Manitoba indique que pour l’heure, aucun cas humain de virus du Nil occidental n’a été détecté au Manitoba.

Pour limiter les risques, il recommande aux citoyens d’utiliser un chasse-moustiques efficace et de porter des vêtements de couleurs pâles qui couvrent les bras et les jambes.

Il est également conseillé de vider et de nettoyer tout ce qui peut contenir de l’eau dans la cour.

Être piqué par un moustique porteur du virus du Nil occidental peut provoquer des symptômes comme des maux de tête sévères, de la forte fièvre, et même le coma ou la paralysie.

La province précise qu’entre 2012 et 2018, il y a eu 112 cas de virus du Nil occidental au Manitoba. Près de 40 % des personnes infectées ont été hospitalisées, et 11 ont nécessité des soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !