•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paper Excellence propose une transformation complète de l'usine de Northern Pulp

L'usine Northern Pulp en saison hivernale.

L'usine Northern Pulp à Abercrombie, en Nouvelle-Écosse, en décembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Andrew Vaughan

La Presse canadienne

L'entreprise derrière une usine néo-écossaise inactive depuis plus d'un an propose une « transformation complète » de ses activités dans le but de rouvrir l'installation de pâte à papier kraft.

Le plan de redémarrage de Northern Pulp Nova Scotia prévoit le rejet des eaux usées traitées dans le port de Pictou, qui s'ouvre sur les zones de pêche au homard du détroit de Northumberland.

Le propriétaire de l'usine, Paper Excellence, a indiqué que son plan de transformation de 350 millions de dollars réduirait de près de moitié la consommation d'eau, diminuerait les composants des eaux usées de 75 %, réduirait les panaches visibles au-dessus de l'usine de 70 % et éliminerait les odeurs détectables pendant les activités normales.

Le vice-président de l'environnement, de la santé et de la sécurité chez Paper Excellence, Graham Kissack, affirme que l'entreprise reconnaît les préoccupations de la communauté et souhaite travailler pour renforcer la confiance et finaliser un plan de transformation pour une usine propre et durable.

L'installation, qui employait autrefois environ 300 personnes, a fermé ses portes en janvier 2020 après que le premier ministre de l'époque, Stephen McNeil, a décidé que Northern Pulp ne serait plus autorisée à déverser ses effluents traités dans un bassin de rétention à Boat Harbour, près de la communauté autochtone de Pictou Landing.

L'usine était opérationnelle depuis 1967.

En juin 2020, l'usine a obtenu la protection de ses créanciers en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC), qu'elle avait réclamée dans l'espoir de préserver la valeur de ses actifs et de se donner le temps nécessaire pour explorer différentes options en vue d'un redémarrage de l'usine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !