•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le changement est nécessaire », affirme l'ancienne ministre Eileen Clarke sur Facebook

Eileen Clarke est vue de près, en entrevue dans la rotonde du palais législatif.

La députée d'Agassiz, Eileen Clarke, a démissionné de son poste de ministre le 9 juillet. Elle était responsable des relations avec les Autochtones dans le cabinet de Brian Pallister.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'ancienne ministre des Relations avec les Autochtones et le Nord, Eileen Clarke, s'est expliquée sur les raisons qui ont motivé sa démission, jeudi matin sur Facebook.

Elle indique avoir pris cette décision parce qu'elle sentait que sa voix et celles d'autres personnes n'étaient pas entendues au sein du gouvernement de Brian Pallister.

Elle confirme que des commentaires récents de Brian Pallister au sujet de la colonisation du Canada ont été un facteur dans sa prise de décision.

Mercredi dernier, Brian Pallister s’est adressé aux Manitobains en colère après la découverte des restes d’enfants dans plusieurs pensionnats pour Autochtones. Il a alors affirmé que la colonisation du Canada avait été menée avec de bonnes intentions, des propos considérés comme faisant preuve d'insensibilité à l’égard des Autochtones et de la réconciliation.

Dans son message sur Facebook, Eileen Clarke affirme qu'un leadership fort implique de participer à la guérison et d'unir la province et le pays dans l'harmonie et que ça ne peut être fait par une seule personne.

Des mots et actions inappropriés peuvent être très dommageables.

Une citation de :Eileen Clarke, ministre démissionnaire, sur Facebook

La ministre démissionnaire qualifie de déchirante sa décision de quitter son poste.

Ça a été une décision difficile, que je n'ai pas prise sans beaucoup de réflexion et d'introspection. J'ai apprécié les cinq années passées à travailler avec les dirigeants et les communautés autochtones et j'attendais avec impatience des résultats plus positifs dans les mois à venir.

Dans son message, Mme Clarke ne mentionne pas le nom du premier ministre Pallister, mais elle écrit avoir entendu des gens partout dans la province exprimer leur déception concernant la représentation qu'ils estiment ne pas obtenir. Elle ajoute que le changement est nécessaire.

Députée d'Agassiz

Eileen Clarke a été élue pour la première fois en 2016 dans la circonscription d'Agassiz et réélue en 2019.

Elle demeure en poste comme députée et a l’intention de continuer à s'exprimer sur des dossiers du gouvernement.

Elle considère son nouveau rôle de députée d'arrière-ban comme étant une nouvelle journée et une nouvelle aventure.

La députée s'engage à faire ce qui est juste pour les gens du Manitoba et pour elle-même, y compris militer pour une réconciliation et une unité authentique.

Tout en affirmant être dédiée à 100 % à ses électeurs, aux Autochtones et aux Manitobains, elle leur promet qu’ils la verront dans leur communauté un peu partout dans la province.

Le premier ministre a procédé à un remaniement ministériel jeudi matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !