•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FEQ : chaleur, jazz et cuivres avec Valaire

Le trompettiste de Valaire sur scène.

Valaire sur la scène du Manège militaire du Festival d'été

Photo : Radio-Canada / Jean-François Blanchet

Jean-François Blanchet

« Ça fait rien que deux ans, c’est comme le bicycle! » a lancé le chanteur Luis Clavis à la foule, tout sourire.

En effet, personne n’aurait pensé que les musiciens de Valaire n’avaient pas joué leur répertoire sur scène depuis aussi longtemps! Les cinq Sherbrookois avaient toutefois conservé tous leurs réflexes grâce aux nombreux concerts de leur projet parallèle Qualité Motel.

La réponse des spectateurs du Festival d'été de Québec (FEQ) a été immédiate. Dans les trois premières sections, rares sont ceux qui sont restés assis pendant la prestation, et ce, malgré la chaleur et l’humidité qui régnaient dans le Manège militaire transformé en salle de spectacle.

Tantôt menées par les cuivres, tantôt par les percussions, les chansons de Valaire ont de quoi conquérir quiconque a envie de fêter. Appuyées par des projections colorées, elles s’enchaînaient à un rythme soutenu, passant des sonorités électros à des rythmes funks. D’ailleurs, des clins d’œil ont été faits aux classiques du genre, notamment à l’immortelle Get Down on It de Kool & the Gang. Quelques mesures d'Ain't No Love in the Heart of the City de Bobby Blue Bland ont aussi résonné dans les haut-parleurs.

Cabotins, Luis Clavis, Thomas Hébert, Julien Harbec, François-Simon Déziel et Jonathan Drouin ont laissé croire à une finale prématurée, avant d’enchaîner avec Ave Mucho, tirée de l’album Golden Bombay.

Quelques minutes plus tard, c’est un homme-tube gonflable de concessionnaire automobile qui apparaissait sur la scène. Les gars ne se prennent pas au sérieux, et c’est tant mieux.

Alan Prater sur scène avec Valaire. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Valaire était accompagné du chanteur Alan Prater, du groupe montréalais The Brooks.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Blanchet

Bien accompagnés

À l’occasion de l’un de leurs deux seuls concerts au programme en  2021, Valaire s’est adjoint les services d’Alan Prater, avec qui ils avaient collaboré sur la pièce By My Side, parue sur l’album Oobopopop, en 2016.

La voix chaleureuse du chanteur du groupe montréalais The Brooks est venue ajouter une couche de vernis aux textures complexes des compositions du quintette de l’Estrie. On a notamment pu l’entendre sur I Wanna ainsi que sur Gumshoe, pour ne nommer que celles-là.

La soirée s'est terminée par un pot-pourri, où les compositions du groupe côtoyaient celles de Beck et de Beyoncé. On en aurait pris plus!

Et on aura sans doute l’occasion de revoir Valaire à Québec prochainement, puisqu’ils retournent en studio pour finaliser leur sixième album.

Les musiciens de Valaire sur scène.

Les musiciens de Valaire interprétaient leur répertoire pour la première fois en deux ans.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !