•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Okanagan reçoit de nombreux touristes malgré les feux de forêt en C.-B.

Des personnes sur une plage.

Les touristes semblent être au rendez-vous à Kelowna.

Photo : Radio-Canada / Chloé Dioré de Périgny

Radio-Canada

L’industrie touristique ne semble pas être touchée par les nombreux feux de forêt qui font rage en Colombie-Britannique. Au contraire, les touristes sont nombreux dans la région de Kelowna, pourtant proche d’importants brasiers.

C’est incroyable, surtout depuis la levée des restrictions, se réjouit Kevin J Hughes qui travaille chez Hydrofly Kelowna, une entreprise de location d'équipement nautique.

Les feux de forêt ne semblent pas décourager les touristes de visiter la région, dit-il.

Il y a deux ans, la situation des feux de forêt était terrible et avait eu un impact sur nos activités. Mais en ce moment, non, il n’y a pas de conséquences et espérons que ça dure.

Chantal Bélanger, touriste montréalaise arrivée de l’Alberta, explique avoir surveillé la situation des feux de forêt avant sa venue. On a regardé un peu où c’était. Si ça s’était rapproché de Vernon et Kelowna, on serait plus restés vers Calgary, explique-t-elle. Mais là on s’est informés et on est correct. On ne reste que deux ou trois jours ici.

Chantal Bélanger n'est pas incommodée par la mauvaise qualité de l’air à cause des feux de forêt. On a entendu que c’était un peu difficile pour la respiration, mais comme on n'est pas longtemps ici, on a le climatiseur dans la voiture. Et on fait attention à nous.

C’est un de ses premiers voyages de son accompagnatrice, Josée Bélanger, depuis le début de la pandémie. On nous avait dit qu’il y avait beaucoup de feux de forêt, effectivement il y a comme une sorte de smug. Mais au niveau de la qualité de l’air pour le moment ça nous occasionne aucun problème.

Des serviettes et des activités nautiques sur une plage de Kelowna.

Une plage de Kelowna.

Photo : Radio-Canada / Chloé Dioré de Périgny

Pour Tourisme Kelowna, il est encore trop tôt pour faire un bilan, mais l’organisme note une plus grande fréquentation de visiteurs depuis la levée des restrictions dans la province.

Nous recevons quelques appels et questions en ligne de visiteurs sur les conditions dans la région, mais pour la plupart, les gens vérifient à l'avance lorsqu'ils voyagent et planifient leurs vacances.

Vers une saison record dans l’Okanagan?

Dans la vallée de l’Okanagan, la récente vague de chaleur et les conditions météorologiques extrêmes ne semblent pas avoir freiné l’arrivée des touristes.

Pas plus que les feux de forêt, selon Séverine Pinte, viticultrice pour Le Vieux Pin Winery et LaStella Winery. Nos réservations dans les salles de dégustation n’ont pas chuté et je n’ai pas entendu de cri d’alarme de la part des hôtels ni des restaurateurs. C’est encore un peu tôt pour juger de l’impact, ajoute-t-elle toutefois.

Un vignoble dans la vallée de l'Okanagan, en Colombie-Britannique.

Les vignobles de l'Okanagan doivent faire face à de très fortes températures.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

L'association touristique Thompson Okanagan confirme un plus grand nombre de visiteurs depuis quelques semaines. En nous basant sur les réservations dans les hôtels, on est clairement sur une saison qui s’annonce forte, se réjouit Ellen Walker-Matthews la présidente par intérim.

Nous nous attendons à des chiffres records.

Une citation de :Ellen Walker-Matthews, présidente par intérim, Association touristique Thompson Okanagan

L’association demande quand même aux visiteurs d'être respectueux du travail des pompiers, en évitant par exemple certains points d'eau utilisés par les équipes déployées à combattre les brasiers.

Avec les informations de Chloé Dioré de Périgny.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !