•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alan Lagimodiere devient ministre de la Réconciliation avec les Autochtones et du Nord

Alan Lagimodiere.

Alan Lagimodiere est le député de Selkirk. Il a été nommé ministre de la Réconciliation avec les Autochtones et des Relations avec le Nord

Photo : Assemblée législative du Manitoba

Alan Lagimodiere a été nommé ministre de la Réconciliation avec les Autochtones et des Relations avec le Nord, en remplacement d’Eileen Clarke qui a récemment démissionné.

C’est la première fois que le député de Selkirk occupe un portefeuille ministériel. Il a été élu pour la première fois en 2016, avant d’être réélu en 2019.

Alan Lagimodiere est Métis, né dans le nord du Manitoba. Il a reçu pour mandat d'élaborer un programme de réconciliation en consultation avec les dirigeants des Premières Nations, Métis et Inuits, a déclaré la province dans un communiqué.

Ralph Eichler retrouve l’agriculture

Ralph Eichler devient ministre de l'Agriculture et du Développement des ressources, en remplacement de Blaine Pedersen. Le député de Lakeside avait déjà occupé ce poste entre 2016 et 2019.

Sa priorité sera de constituer un programme de soutien aux agriculteurs et éleveurs victimes de sécheresse, a indiqué la province.

Le secteur agricole est toujours en crise. Trop de pluie, trop de sécheresse… Nous bâtirons un programme pour faire en sorte que nos fermiers soient toujours là [et puissent vivre de leur travail], a-t-il affirmé en conférence de presse.

Jon Reyes, lui, devient ministre du Développement économique et de l'Emploi à la place de Ralph Eichler. Le député de Waverley est un ancien entrepreneur et a servi dans les Forces armées canadiennes. Il parle français et a été le premier président du Manitoba Filipino Business Council.

En conférence de presse, il a assuré que le Manitoba avait le meilleur plan de soutien aux entreprises au Canada et qu’il était important que cela continue. Je vais emmener ça plus loin, a-t-il dit. Je vais me concentrer sur la reprise économique et la croissance. Je suis prêt à travailler.

Il s’agit du second remaniement ministériel de la province depuis le début de l’année. Il intervient au lendemain de l’officialisation de la démission de la ministre manitobaine des Relations avec les Autochtones et le Nord, Eileen Clarke.

Eileen Clarke en désaccord avec des propos de Brian Pallister

La ministre manitobaine des Relations avec les Autochtones et le Nord, Eileen Clarke, a remis sa démission vendredi au premier ministre Brian Pallister.

Eileen Clarke a confirmé dans un courriel que de récents commentaires de Brian Pallister au sujet de la colonisation du Canada avaient été un facteur dans sa prise de décision.

En conférence de presse mercredi, Brian Pallister n’est pas revenu sur ses déclarations.

Je n’ai que du respect, de l’appréciation et de l’admiration pour mon amie Eileen Clarke, a-t-il ajouté, précisant qu’il la connaissait depuis qu’il a 21 ans. C’est un portefeuille très, très difficile et elle a fait un excellent travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !