•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Concours Polyfonik 2021 : quatre chanteuses albertaines à découvrir

Montage de photos des quatre candidates.

De gauche à droite : Amélie Préville, Priscila Bieni, Émilie Ringuette et Isa Cliche, les quatre candidates de Polyfonik 2021.

Photo : Julianna Damer, Dawn Wickhorst

Radio-Canada

Le compte à rebours est commencé avant le grand spectacle de la relève musicale francophone de l’Alberta, Polyfonik. Quatre artistes émergentes y performeront dans l’espoir de conquérir les cœurs du jury et du public.

Comme chaque année, le Centre de développement musical (CDM) a pris de jeunes chanteurs, compositeurs et interprètes émergents sous son aile pour un programme de formation et de mentorat de plusieurs semaines.

Leur cheminement culminera avec un spectacle qui sera présenté le 23 juillet en ligne sur la page de l’Atelier culturel de Radio-Canada.

Une gagnante sera ensuite désignée pour représenter l’Alberta au concours Chant’Ouest.

Cet événement, qui rassemble des musiciens francophones de tout l’Ouest canadien, est l'avant-dernier échelon de l’échelle qui mène au Festival international de la chanson de Granby.


Voici un aperçu des quatre candidates de 2021.

Émilie Ringuette

Émilie Ringuette.

Émilie Ringuette est une artiste pluridisciplinaire, qui commence à découvrir son potentiel musical.

Photo : Dawn Wickhorst

Émilie Ringuette se décrit comme une artiste visuelle et dramatique, qui tente un peu la musique. Il a d’ailleurs fallu beaucoup de soutien de son frère et de sa mère pour la convaincre qu’elle avait assez de talent musical pour participer à Polyfonik.

La musique, c’était toujours quelque chose que je faisais presque en secret, admet-elle.

Elle dit que l'accompagnement du CDM l’a énormément aidée à améliorer ses techniques de chant et d’écriture, mais surtout à surmonter ses insécurités.


Priscila Bieni

Priscila Bieni.

Priscila Bieni décrit sa musique comme un message de paix et d'amour, inspiré de sa foi catholique.

Photo : Julianna Damer

Priscila Bieni n’avait que 8 ans lorsqu’elle a écrit sa première chanson. L’artiste née à Montréal a déjà lancé deux titres cette année, soit la chanson francophone Mal et la chanson To God Be The Glory (TGBTG) en anglais.

Inspirée par sa foi catholique, elle veut transmettre des messages de paix et d’amour par sa musique. Une des expériences qui l’ont le plus marquée à Polyfonik est celle de travailler en équipe avec les autres candidates sur une partie du spectacle.

J’ai découvert un bijou précieux qui se cache dans la collaboration avec d’autres artistes et c’est quelque chose que j’ai envie de faire plus, dit-elle.


Isa Cliche

Isabelle Cliche.

Isabelle Cliche a participé à Polyfonik comme interprète en 2019, mais revient cette année avec des compositions originales.

Photo : Julianna Damer

Isa Cliche est une artiste de scène multidisciplinaire et profondément attachée à la communauté franco-albertaine. Elle est entre autres connue comme Isabelle La Wonderful, une clown toujours prête à divertir les plus petits. Son talent musical a aussi fleuri, entre autres, avec une première participation à Polyfonik en 2019.

Elle arrive cette année avec trois compositions originales.

« Je ne savais pas que j'avais l'écriture de chanson en moi. Donc, à la deuxième participation, c'est vraiment ce que j'ai travaillé le plus », confie-t-elle.


Amélie Préville

Amélie Préville.

La musique fait partie de la vie d'Amélie Préville depuis sa tendre enfance.

Photo : Julianna Damer

Amélie Préville s’est intéressée à la musique toute sa vie, et elle espère bien en faire une carrière. Originaire d’Edmonton, l’auteure-compositrice-interprète a un style folk et indie influencé par des artistes comme Bon Iver.

« Je suis née dans une famille extrêmement musicale. Ma mère jouait des instruments, mon père chantait dans une chorale quand j'étais petite », raconte-t-elle.

Elle dit que les ateliers de Polyfonik lui ont appris beaucoup, entre autres sur les aspects techniques d'une carrière en musique, comme l'utilisation des droits d'auteur.

ICI Alberta vous invite à découvrir différentes facettes des candidates tout au long de la semaine à travers des entrevues qui seront diffusées aux émissions de radio La Croisée et Le Café Show, ainsi que des capsules vidéo qui seront disponibles sur la page de l’Atelier culturel.

Avec les informations de Geneviève Potvin et Geneviève Tardif

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !