•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau carrosse pour la princesse Lucie

La famille devant sa maison.

Stéphanie Lemieux, Charles Sexton et leurs enfants Lucie et Joseph.

Photo : Radio-Canada / Kenza Chafik

Radio-Canada

Grâce à l’implication d’un organisme de la région, une fillette hypotonique de quatre ans peut désormais se déplacer à bord d’une poussette adaptée à sa taille.

La petite Lucie Sexton souffre d’hypotonie, ce qui signifie qu’elle manque de tonus musculaire. Elle ne peut se ternir debout seule. Pour prendre part aux activités auxquelles aime s’adonner sa famille active, elle avait besoin d’un équipement spécialisé.

Le seul endroit où la mère de Lucie, Stéphanie Lemieux, a trouvé la poussette dont sa fille avait besoin se trouve en Belgique. À 6000 $, incluant les frais de transport et de douanes, la poussette prenait soudain l’allure d’un carrosse pour la famille de Jonquière, qui jugeait le tout un brin dispendieux.

On ne pouvait pas investir 6500 $ pour du récréatif. On peut adapter la maison parce qu’il faut le faire, mais pour des activités, c’est un petit peu plus costaud comme facture , a mis en relief Stéphanie Lemieux.

À priori, la famille ne souhaitait pas solliciter l’aide du public pour payer la note. Cependant, après avoir discuté avec des amis qui les ont encouragés à le faire, les parents ont communiqué avec le Club Kiwanis de La Baie.

Avec l'apport du Club Kiwanis de Jonquière, l’organisme a assumé les frais.

La petite Lucie allongée dans sa poussette adaptée.

La petite Lucie, quatre ans, est hypotonique et a besoin d'une poussette adaptée.

Photo : Radio-Canada / Kenza Chafik

Ça nous fait chaud au cœur. Ça nous fait plaisir, mais c’est vraiment notre mission dans le sens où c’est vraiment ce qu’on fait durant toute l’année. Chaque fois qu’on a ce genre de cause-là, on l’appuie. C’est autant pour les causes scolaires que pour les particuliers. C’est vraiment notre mission , a expliqué le président du Club Kiwanis de La Baie, Bénédict Morin.

La poussette est arrivée à bon port il y a quelques jours. Lucie est aux anges, tout comme sa famille, qui ressent énormément de reconnaissance à l’égard de l’organisme qui l’a soutenue.

Avec son petit frère Joseph et ses parents, la bambine pourra profiter du grand air et multiplier les promenades.

J’avais l’impression que tout le monde trouvait ça important la situation de Lucie et c’est un gros coup de pouce et une belle tape dans le dos pour tout ce qu’on a traversé , a fait valoir Stéphanie Lemieux.

Au bout du compte, il n’était pas démesuré de parler d’un carrosse puisque le père de Lucie lui-même, Charles Sexton, a comparé cette histoire de générosité à un véritable conte de fée. Princesse Lucie pourra profiter de la poussette jusqu’à l’âge de 14 ans, ou selon sa croissance. Et pas question que le carrosse se transforme en citrouille par la suite. Un autre enfant pourra éventuellement en profiter.

D'après le reportage de Kenza Chafik

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !