•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cultures en Saskatchewan « brûlées » par la chaleur et le manque de pluie

Une terre agricole asséchée.

Les dommages des cultures en Saskatchewan pourraient être très importants en raison du manque de pluie et de la chaleur extrême.

Photo : Tyson Koschik/CBC

Radio-Canada

Le manque de pluie et les chaleurs extrêmes qui sévissent cet été en Saskatchewan ont ravagé les cultures dans une grande partie de la province, selon le dernier rapport sur les cultures.

Le président de l’Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan et agriculteur, Todd Lewis, exploite des terres au sud-est de Regina. Il mentionne qu’il est dans une région où des averses récurrentes sont tombées, mais que l’inquiétude est toujours présente.

Cette année, dans toute la Saskatchewan, nous essayons de faire pousser les cultures du haut vers le bas plutôt que du bas vers le haut. Le réservoir d'humidité du sol est vide et il n'y a pas de réserve d'humidité, précise-t-il.

Il ajoute que ses cultures sont toujours menacées par la chaleur si elles ne reçoivent pas un apport normal d'humidité.

Les cultures ont pratiquement brûlé.

Une citation de :Todd Lewis, président de l’Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan

Selon M. Lewis, les pluies du printemps ont stimulé la germination des cultures, ce qui a épuisé les premières réserves d'humidité du sol.

Nous voyons les cultures s'assécher et, dans de nombreux cas, elles ont dépassé le point de non-retour, dit-il.

Une année de désespoir

Même son de cloche pour l’agriculteur et président de l'Association des producteurs de blé de l'Ouest canadien (Western Canadian Wheat Growers Association), Daryl Fransoo, dans le secteur des Battlefords.

Nos récoltes sont pour le moins médiocres.

Une citation de :Daryl Fransoo, président de l'Association des producteurs de blé de l'Ouest canadien

Selon lui, les précipitations sont 40 % moindres qu’au cours d'une année moyenne. C'est désespérant. Il a fait 30 °C tous les jours pendant une semaine environ. Les choses ne s'arrangent pas, constate-t-il.

Selon les prévisions d’Environnement Canada, les températures dans la majeure partie de la province devraient rester supérieures à 30 °C pendant une bonne partie de la semaine prochaine.

Cette vague de chaleur devrait être de longue durée et assez intense, affirme la météorologue d'Environnement Canada Terri Lang, qui ajoute que des records de température pourraient être battus la semaine prochaine.

Présence de sauterelles

Comme si cela ne suffisait pas, les sauterelles, qui aiment la chaleur, rongent maintenant les cultures.

On nous signale la présence de sauterelles dans certaines cultures céréalières, notamment dans l'orge. Cela n'arrange pas les choses non plus, indique Kaeley Kindrachuk, spécialiste de la vulgarisation agricole au ministère de l'Agriculture, qui produit le rapport sur les cultures.

Elle ajoute que les terres agricoles du sud-est de la Saskatchewan, autour d'Estevan et au sud-est de Regina, sont l'une des rares régions où l'humidité est présente.

Une aide gouvernementale

Mercredi, en milieu d’après-midi, le ministre de l’Agriculture, David Marit, a annoncé une bonification pour le remboursement maximal destiné aux éleveurs de bétail de la province qui passera à 150 000 $.

Cette bonification se maintiendra sur la période du 1er avril 2021 au 31 mars 2022. La première tranche de 50 000 $ sera un partage équitable et la dernière portion de 100 000 $ sera un partage des coûts de 70 %-30 % entre le gouvernement et le producteur.

Le ministre de l’Agriculture demande au gouvernement fédéral de désigner l’ensemble des producteurs de bétail admissibles au programme de report de la taxe sur le bétail qui pourraient liquider une partie de leurs troupeaux de reproduction.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan, Ryan Meili, et le porte-parole en matière d'agriculture, Trent Wotherspoon, avaient demandé plus tôt en journée au gouvernement d’offrir un soutien réel aux producteurs et éleveurs de bétail de la province.

Une ligne téléphonique d’urgence pour les agriculteurs est offerte 24 heures sur 24. Pour obtenir du soutien psychologique, il suffit de composer le 1 800 667 -4442.

Avec les informations de Colleen Silverthorn

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !