•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les patients aux soins intensifs en Saskatchewan ne sont pas vaccinés

Un travailleur de la santé est à l'extérieur d'un hôpital.

En juin, aucun des patients aux soins intensifs n’avait été vacciné (archives).

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Selon un professionnel de la santé, un très grand nombre des patients aux soins intensifs pour des complications liées à la COVID-19 n'ont pas été vaccinés ou n'ont reçu qu'une seule dose de vaccin.

Le médecin spécialiste aux soins intensifs de Saskatoon Hassan Masri souligne que le profil des patients qu’il rencontre a beaucoup changé depuis le début de la pandémie.

Au cours des six dernières semaines, nous avons constaté une tendance très claire, à savoir que la plupart, sinon la totalité de nos patients aux soins intensifs sont des personnes qui n’ont pas reçu leurs vaccins, dit-il.

La province confirme cette tendance. Selon ses données, au mois de juin, 66 des 102 patients hospitalisés en raison de complications liées à la COVID-19 n'avaient reçu aucune dose de vaccin ou avaient reçu leur première dose depuis moins de trois semaines.

De plus, aucun des 21 patients aux soins intensifs en juin n’était complètement vacciné.

Selon le Dr Masri, les professionnels de la santé trouvent que la prise en charge de ces patients est extrêmement difficile, car ces derniers ont souvent pris la décision consciente de ne pas se faire vacciner malgré les appels répétés des experts et du gouvernement.

C'est malheureux, parce que la désinformation en ligne a parfois une très longue portée. Malheureusement, ce sont ces personnes qui sont victimes de désinformation, explique le médecin.

En date du mardi 13 juillet, la Saskatchewan compte 57 hospitalisations, dont 10 patients aux soins intensifs.

Avec les informations d'Alexander Quon

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !