•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des ambulanciers de la Côte-Nord déclenchent une grève illimitée

Une ambulance vue de face.

Les ambulanciers paramédicaux sont soumis à la loi sur les services essentiels et ne peuvent arrêter leurs tâches les plus importantes (archives).

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Les ambulanciers paramédicaux de la Côte-Nord représentés par la CSN déclenchent une grève illimitée afin d’accélérer les négociations de leur convention collective, échue depuis avril 2020.

Des enjeux concernant les salaires, les conditions de travail et les primes sont au cœur du litige entre l’employeur et les syndiqués.

Il est impératif que les employeurs, le Conseil du trésor et le ministère de la Santé et des Services sociaux fassent en sorte que nous puissions enfin commencer à négocier ces matières dans une perspective de règlement, a déclaré par voie de communiqué le président du Syndicat des paramédics de la Haute-Côte-Nord et de la Manicouagan, Luc-David Harvey.

Les ambulanciers paramédicaux demandent d'abord une augmentation salariale de 5 $ de l’heure, suivie d’une bonification de 2,1 % pour 2021 et 2022.

Maintien des services

Étant donné leur nature essentielle, les services à la population seront maintenus. Comme moyen de pression, les ambulanciers vont entre autres abandonner certaines tâches administratives, ce qui pourrait compliquer le travail de l’employeur, assure le syndicat.

Les ambulanciers comptent par exemple arrêter de participer à la facturation des soins qu’ils prodiguent et arrêter de nettoyer les camions.

L'employeur va devoir mettre plus d’énergie, plus d’efforts et d’effectifs pour combler ce que nous ne ferons pas pour l’assister, a pour sa part expliqué le président du Syndicat des paramédicaux de la Moyenne et Basse-Côte-Nord, Daniel Charette, en entrevue au micro de Bonjour la Côte.

Les ambulanciers représentés par les deux syndicats affiliés à la CSN sur la Côte-Nord se joignent ainsi à un plus large mouvement de grève avec leurs collègues de la province.

Au Bas-Saint-Laurent, la grève des ambulanciers paramédicaux devrait débuter plus tard au mois de juillet.

Les ambulanciers paramédicaux affiliés au Syndicat du préhospitalier à Montréal et Laval, qui travaillent notamment pour Urgences-santé, sont quant à eux en grève depuis le 14 juin dernier.

La partie syndicale compte augmenter la pression sur l’employeur à compter du mois de septembre si les négociations stagnent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !