•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan reconsidère sa position sur la vente d’alcool à emporter

Des canettes de bières dans un dépanneur.

Le permis de vente avait été donné de façon temporaire pendant la pandémie pour aider les propriétaires.

Photo : Neil Cochrane/CBC

Radio-Canada

Seulement quelques jours après avoir été informés que la vente d’alcool à emporter ne serait plus permise à la suite du déconfinement en Saskatchewan, les propriétaires de restaurants apprennent maintenant que cette décision pourrait être renversée.

La Saskatchewan affirme qu’elle envisage de rendre cette autorisation permanente.

Pendant la pandémie, la province a autorisé les restaurants qui n'avaient pas de permis de vente à emporter à offrir de l'alcool pour les clients.

Cependant, lors de la levée des restrictions sanitaires, le 11 juillet dernier, cette autorisation temporaire a elle aussi été supprimée, ce qui a laissé beaucoup de propriétaires dans l’embarras, avec des stocks considérables à écouler.

Plusieurs restaurateurs, comme le propriétaire du Homestead Bar à Vin, Joshua McLean, ont déploré le manque de préavis de la part de la province.

Un avis partagé notamment par la porte-parole en matière d'économie du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan, Aleana Young.

Maintenant que les restrictions sont levées, il n'est pas logique de surprendre les propriétaires avec une décision qui aura un impact sur la viabilité de leurs entreprises sans aucun avertissement, écrit la députée dans un communiqué.

La Régie des alcools et des jeux de hasard de la Saskatchewan (SLGA) affirme maintenant que cette décision hâtive pourrait changer.

Nous reconnaissons que les changements temporaires ont été bien accueillis et nous procédons actuellement à un examen pour déterminer si des changements similaires devraient être apportés de façon permanente, explique la porte-parole Stephanie Choma.

Selon l’organisme, une décision finale devrait être communiquée dans un avenir rapproché.

Avec des informations de Laura Sciarpelletti

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !