•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chambre de commerce du Grand Toronto réclame un passeport vaccinal

Un homme reçoit une injection de vaccin dans le bras.

Le gouvernement ontarien a rejeté pour l'instant l'idée d'un passeport vaccinal.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada

Une association de gens d'affaires à Toronto affirme que le passeport vaccinal est la seule façon sécuritaire d'organiser de grands événements comme des congrès et de raviver le tourisme.

La PDG de la Chambre de commerce du Grand Toronto (Toronto Region Board of Trade) presse le gouvernement Ford de mettre en place un système de preuve d'immunisation pour les activités non essentielles comme au Québec.

Jan De Silva cite aussi l'exemple du certificat COVID numérique lancé par l'Union européenne le 1er juillet.

Nos PME ont fait face à de multiples confinements qui ont eu un effet dévastateur sur elles, dit-il, c'est pour ça qu'on est tellement en faveur de cet outil.

Elle reconnaît que chaque personne a le droit de choisir de se faire vacciner ou pas. Mais pour elle, le passeport vaccinal devrait être obligatoire pour participer à des événements réunissant un grand nombre d'individus.

Mme De Silva dit que son organisation en a discuté avec le bureau du premier ministre Doug Ford.

Toutefois, jusqu'à maintenant, le gouvernement Ford a rejeté l'idée. Tant la ministre de la Santé, Christine Elliott, que le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Kieran Moore, ont indiqué que la province n'était pas en train d'élaborer un passeport vaccinal.

La ministre Elliott a renvoyé la balle à Ottawa il y a une semaine. La question d'un passeport vaccinal est une décision du gouvernement fédéral, a-t-elle dit.

L'attachée de presse du premier ministre Ford, Ivana Yelich, confirme à Radio-Canada mercredi matin que ce dernier n'a aucune intention de mettre en place un passeport vaccinal en Ontario.

Le premier ministre a été très clair : le gouvernement ne rendra pas la vaccination obligatoire en Ontario. Cela dit, nous allons continuer à collaborer avec les bureaux locaux de santé publique et nos autres partenaires en santé pour inciter le plus d'Ontariens possible à se faire vacciner, afin que plus de gens soient protégés alors que nous allons de l'avant avec notre plan de rouvrir la province de façon sécuritaire.

Une citation de :Ivana Yelich, attachée du premier ministre Doug Ford

La province ajoute que chaque personne vaccinée obtient un reçu après ses première et deuxième doses, ce qui peut servir de preuve d'immunisation.

Justin Trudeau ne s'en mêle pas

Mardi, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a affirmé que le rôle du gouvernement fédéral était de mettre au point un certificat national de vaccination pour les voyages à l'étranger, pas de créer un passeport vaccinal à l'intérieur du pays. Les provinces sont libres de faire des choses différentes, a-t-il répondu.

Au Québec, le système de passeport vaccinal doit entrer en vigueur au début septembre. S'il y a recrudescence des cas de COVID-19 à l'automne, cette preuve d'immunisation sera exigée, a expliqué le gouvernement Legault, pour entrer dans des lieux jugés comme étant plus à risque comme les centres d'entraînement, les bars et les restaurants, notamment.

En Alberta, le premier ministre Jason Kenney a confirmé que sa province ne créerait pas de passeport vaccinal.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé doit publier dans une dizaine de jours ses lignes directrices pour la mise en place de certificats d'immunisation numériques qui seraient acceptés pour les voyages un peu partout dans le monde.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !