•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kénogami en fête forcé d'annuler sa 19e édition

Une affiche de Kénoagami en fête

L'événement est annulé pour cette année.

Photo : photo tirée de Facebook

La pandémie de COVID-19 a eu raison de la 19e édition de Kénogami en fête, laquelle devait avoir lieu entre le 20 et le 22 août prochains.

L’organisation a diffusé un communiqué mardi après-midi pour annoncer sa décision, prise avec grande tristesse par la Corporation Centre-Ville de Kénogami au terme d’une mûre réflexion. L’obligation de se conformer à des règles sanitaires très strictes a sonné le glas de l’édition 2021.

Ne voulant pas dénaturer cet événement, compromettre sa qualité dans son ensemble et restreindre sa capacité d’accueil, la Corporation Centre-Ville de Kénogami a fait le choix d’attendre 2022 pour revenir en force avec une 19e édition plus festive, conviviale et plus accueillante , est-il indiqué dans le communiqué, également diffusé sur la page Facebook de Kénogami en fête.

Lors de la séance du conseil d’arrondissement de Jonquière tenue mardi soir, le conseiller municipal du secteur, Michel Thiffault, s’est dit attristé par le retrait de l’événement, mais a expliqué que le fait d’aller de l’avant cette année aurait pu compromettre la pérennité du festival.

Le festival est reporté pour plusieurs raisons. Il aurait fallu clôturer le site, prendre les réservations en ligne et restreindre la capacité d’accueil , a déclaré Michel Thiffault, ajoutant qu’il s’agissait là de mesures trop difficiles à respecter pour l’organisation en termes financiers.

En revanche, la Corporation Centre-Ville de Kénogami a décidé d’animer le centre-ville tout l’été avec Les Éphémères, des structures de jeux géantes, en plus de présenter diverses activités dans les parcs et places publiques du secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !