•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Collège Seneca, pas de vaccin, pas de salle de classe

La façade et le logo d'un collège

Le Collège Seneca serait le premier établissement d'enseignement à rendre le vaccin obligatoire au Canada.

Photo : Google Street View

Radio-Canada

Une preuve de vaccination sera obligatoire afin de se rendre sur le campus du Collège Seneca, à Toronto, cet automne. Ceux qui refuseront de se faire vacciner devront assister à leurs cours à distance.

C’est ce qu’a déclaré la direction de l’institution d’enseignement par voie de communiqué, mardi.

À compter du 7 septembre, l'école, qui possède des campus à Toronto, dans la région de York et à Peterborough, imposera la vaccination aux étudiants et aux employés qui viendront sur le campus à la rentrée pour enseigner, apprendre et travailler en personne.

Le collège serait le premier établissement d’enseignement à rendre la vaccination obligatoire sur son campus au Canada. C’est ce qu’a déclaré son président, David Agnew, à la radio de CBC mardi matin. Il a ajouté que divers établissements universitaires font de même aux États-Unis.

Nous pensons simplement que si nous voulons sérieusement protéger la santé et la sécurité de toute notre communauté, c'est la bonne chose à faire et la chose logique à faire, a déclaré M. Agnew.

Nous sommes en assez bonne compagnie en Amérique du Nord : des endroits comme Harvard, [l'Institut de technologie du Massachusetts], Yale, Princeton, l'ensemble des systèmes publics de New York et de Californie exigent des vaccinations pour se rendre sur le campus.

Les étudiants et le personnel seront invités à téléverser leur certificat de vaccination sur l’application de Seneca afin de prouver qu'ils ont été vaccinés et attester que leurs documents sont authentiques. Des mesures d'adaptation seront prises pour ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons légitimes.

M. Agnew a d’ailleurs précisé que les étudiants étrangers qui ont reçu des vaccins non approuvés par Santé Canada devront se faire vacciner une nouvelle fois avec des vaccins approuvés au pays.

L'école offrira des programmes sous diverses formes cet automne, notamment en ligne, hybride, sur le campus et flexible.

Si les étudiants choisissent de ne pas être vaccinés, ils devront suivre un programme offert en ligne ou dans un format flexible, a déclaré l'école dans un communiqué de presse mardi.

La médecin hygiéniste en chef adjointe de l’Ontario, la Dre Barbara Yaffe, a commenté la situation en après-midi mardi. En tant que médecin en santé publique, j’appuie toute réglementation qui pousse les gens à se faire vacciner, a-t-elle déclaré en réponse à une question d’un journaliste.

De son côté, le ministère de la Santé de l’Ontario a confirmé que le vaccin contre la COVID-19 ne sera pas obligatoire pour les Ontariens, mais nous suggérons fortement que les gens saisissent cette opportunité [et se fassent vacciner] maintenant que quatre vaccins ont été approuvés par Santé Canada. C’est ce qu’a déclaré Bill Campbell, porte-parole du ministère, dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

Avec des informations de CBC News

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !