•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La proportion de foyers branchés au Bas-Saint-Laurent rejoint la moyenne québécoise

L'internet branché par un câble dans un ordinateur portable.

Les données de l'étude NETendances faite par l'Université Laval sont publiées depuis une vingtaine d'années. (archives)

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Le nombre de foyers bas-laurentiens branchés au réseau Internet rejoint pour la première fois la moyenne provinciale. La proportion de foyers branchés dans la région atteint maintenant 94 %, selon la plus récente étude NETendances de l’Académie de la transformation numérique de l’Université Laval.

Il s'agit d'une augmentation de sept points de pourcentage en un an seulement.

De ces foyers branchés au réseau, 77 % payent pour un service Internet fourni par une entreprise de télécommunications. Encore une fois, il s'agit de la même proportion que celle de la moyenne québécoise.

Une personne tient une carte de crédit et un téléphone intelligent.

De plus, l'enquête révèle que la proportion de résidents du Bas-Saint-Laurent qui possède un téléphone intelligent a aussi largement augmenté en passant de 64% à 75% en un an. (archives)

Photo : Wayhome Studio

Le nombre de détenteurs d'ordinateurs a aussi connu une augmentation de 5 % cette année pour atteindre 80 % de la population de la région.

Le porte-parole des enquêtes NETendances, Bruno Guglielminetti, explique que la pandémie a accéléré la nécessité pour les citoyens de se doter d'outils technologiques.

Ce qui explique [cette tendance], c'est ce qu'on a vécu depuis un an et demi, d'avoir besoin d'Internet, de ce qui est disponible sur les ordinateurs, les téléphones intelligents pour accéder à différents services.

Une citation de :Bruno Guglielminetti, porte-parole des enquêtes NETendances

Cette enquête est menée annuellement par l'Université Laval, dans toutes les régions du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !