•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Barrage de castor et canots : la GRC effectue un sauvetage « très canadien » au Manitoba

Des policiers de la GRC dans des canots.

Les policiers de la GRC ont dû pagayer 1 km avant de rejoindre les deux personnes bloquées sur le bord du lac.

Photo : Gendarmerie royale du Canada

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a dû effectuer un sauvetage on ne peut plus canadien en venant à la rescousse de deux plaisanciers coincés dans le nord du Manitoba. Ces derniers traversaient un barrage de castor en pagayant sur un lac.

La GRC de Thompson a reçu un appel vers 22 h 30 samedi soir concernant deux plaisanciers coincés près d'un lac, à 53 kilomètres au sud de Thompson. Les deux personnes avaient perdu l'embarcation qu'elles utilisaient pour se rendre à leur camp.

Pour leur venir en aide, les policiers ont tenté d’utiliser un sentier de motoneige mais ont dû faire demi-tour à cause du terrain marécageux. Finalement, ils ont réussi à rejoindre les deux hommes cinquantenaires, grâce à l’aide d’agents de la conservation du parc provincial du lac Paint.

Barrage de castor et canots

Mais pour y parvenir, il leur a d'abord fallu traverser un barrage de castor puis parcourir environ trois kilomètres dans les bois jusqu'au lac, qui ne porte pas de nom. L’équipe de sauvetage est alors parvenue à trouver deux canots appartenant à des gens vivant dans le secteur.

Un lac sans nom sur une carte.

Le lac ne porte aucun nom sur les cartes du Manitoba.

Photo : Gendarmerie royale du Canada

Les policiers de la GRC et les agents de conservation de la faune du parc ont ensuite pagayé environ un kilomètre avant de retrouver les plaisanciers, qui étaient sains et saufs et n’avaient pas besoin de soins médicaux.

C'est un sauvetage typiquement canadien avec des barrages de castor, des canots et des gendarmes de la GRC, plaisante l'inspecteur Chris Hastie, chef du détachement de la GRC de Thompson.

Blague à part, ce sauvetage illustre à quel point les policiers qui travaillent dans le nord du Manitoba doivent répondre à des demandes uniques, souligne-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !