•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants demandent un retour du vote par anticipation « votez n’importe où »

Une affiche de vote devant un bureau électoral.

En 2017, près de 75 000 électeurs ont voté par anticipation, soit trois fois plus que lors de l'élection municipale précédente.

Photo : Radio-Canada / Julie Prejet

Lounan Charpentier

Les leaders étudiants des universités, collèges et établissements techniques de Calgary demandent à Élections Calgary de revenir sur sa décision et d'autoriser à nouveau les bureaux de vote par anticipation.

Le modèle « votez n'importe où » permettait de déposer son bulletin de vote par anticipation sur les campus et dans n'importe quel autre bureau de vote de la ville afin d'accroître et de faciliter l'accès aux urnes.

En vigueur aux élections municipales de 2017, le modèle a été supprimé pour les élections du 18 octobre 2021.

L’Alliance des étudiants de Calgary (CSA) affirme qu'elle est prête à travailler en étroite collaboration avec Élections Calgary pour organiser des bureaux de vote de type votez n’importe où sur les campus. 

Si Élections Calgary veut vraiment améliorer l’accessibilité et la participation des électeurs, alors il faut qu’il rétablisse les bureaux de vote par anticipation "votez n’importe où", affirme Marley Gillies, présidente de la CSA

Selon elle, la décision de les retirer fera baisser le taux de participation des électeurs, notamment des étudiants. Les organisateurs des élections devraient chercher à rendre le vote plus accessible, pas moins. C'est un pas en arrière, dit-elle. 

Elle ajoute qu'un faible taux de participation n’est pas une démocratie et qu’Élections Calgary a le devoir d’organiser des élections accessibles. C'est sans oublier que le taux de participation avait augmenté en 2017 par rapport aux élections précédentes.

Bien qu’une augmentation du nombre de bureaux de vote et l’allongement de la période de votes anticipés soient des mesures positives, la CSA croit que cela ne donne pas le droit à Élections Calgary de réduire l’accessibilité. La CSA croit qu’il devrait revenir sur leur décision. 

Selon un communiqué de la CSA, le responsable d’Élections Calgary n’a pas fourni de raisons valables pour expliquer pourquoi le votez n’importe où n’est pas mis en place, invoquant des préoccupations opérationnelles. 

Selon Evan Woolley, conseiller municipal du quartier 8, permettre aux citoyens de voter n’importe où encourage le vote en facilitant l’exercice de leur droit démocratique.

Druh Farrell, le conseiller municipal du quartier 7, est du même avis. Il est plus important que jamais que les voix des jeunes soient entendues dans les urnes. Les jeunes sont notre avenir, et la seule façon pour Calgary de prospérer est d'avoir de nouvelles idées. Nous devons faire en sorte qu'il soit plus facile et plus accessible pour les jeunes de voter, pas plus difficile, soutient-il. 

En 2017, près de 75 000 électeurs ont voté par anticipation, soit plus du triple de l'élection précédente. Près de 5000 de ces votes ont eu lieu sur des campus postsecondaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !