•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des services de garde à 10 $ par jour d'ici 2026 pour les familles de la N.-É.

Iain Rankin et Justin Trudeau en conférence de presse, alors que Trudeau est présent de façon virtuelle, affiché sur un écran.

Le premier ministre Iain Rankin annonce un investissement de 605 millions pour la garde d'enfants de moins de six ans.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Mardi, le premier ministre Justin Trudeau s'est joint de façon virtuelle au premier ministre Iain Rankin pour établir un accord de financement fédéral-provincial concernant l'éducation à la petite enfance.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l'Accord pancanadien entre le Canada et la Nouvelle-Écosse sur l'apprentissage et la garde de jeunes enfants, un système attendu depuis plusieurs décennies selon le premier ministre Justin Trudeau. Après la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse devient la deuxième province à signer une telle entente avec Ottawa.

Il s'agit là d'un accord historique. D'ici l'année prochaine, les familles paieront 50 % de moins pour la garde d'enfants, et, dans cinq ans, la garde d'enfants coûtera en moyenne 10 $ par jour.

Une citation de :Iain Rankin, premier ministre de la Nouvelle-Écosse

Selon le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, la qualité des services de garde sera supérieure. Des meilleurs soins, plus abordables et plus accessibles, a expliqué Iain Rankin dans un communiqué de presse.

Le système de l'apprentissage et de la garde de jeunes enfants de la Nouvelle-Écosse sera axé sur l'abordabilité, l'accessibilité, l'inclusion et la qualité.

Objectifs du plan :

  • Réduire les frais de garde d'enfants de 50 % en moyenne d'ici le 31 décembre 2022 ;
  • Garantir que les frais de garde d'enfants seront, en moyenne, de 10 $ par jour d'ici 2026 ;
  • Créer au moins 9500 nouvelles places dans les centres d'apprentissage et de garde de jeunes enfants d'ici le 31 mars 2025 ;
  • Améliorer les possibilités de prise en charge avant et après l'école.

Parmi les 9500 places créées, il y en aura aussi pour les nourrissons et les bambins. Un nouveau programme d'éducation de la petite enfance pour les enfants de trois ans verra ainsi le jour. Les familles vulnérables y auront accès en priorité.

Une nécessité selon plusieurs politiciens

Pour les partisans de cet accord, les services de garde méritent plus de financement.

Ahmed Hussen parle à une tribune.

Le ministre fédéral des Familles, des Enfants et du Développement social, Amhed Hussen estime que ces services sont indispensables.

Photo : Radio-Canada

La garde d'enfants n'est pas un luxe, c'est une nécessité. Chaque enfant mérite le meilleur départ possible dans la vie.

Une citation de :Ahmed Hussen, ministre fédéral des Familles, des Enfants et du Développement social

L’accord conclu avec la Nouvelle-Écosse est un grand pas pour apporter une aide essentielle aux familles et aux collectivités alors que nous nous remettons de la pandémie, a déclaré par écrit le premier ministre fédéral Justin Trudeau.

Une hausse des salaires pour les éducatrices à la petite enfance

Un financement fédéral supplémentaire de 22,5 millions de dollars a aussi été annoncé, dont 10,9 millions seront investis dans la main-d'œuvre pour l'éducation de la petite enfance.

Derek Mombourquette à Sydney le 25 juin 2018.

Le ministre provincial de l'Éducation et du Développement de la petite enfance Derek Mombourquette tient à investir dans l'éducation des enfants.

Photo : CBC

Les éducatrices pourront profiter d’une hausse de leurs salaires, de la gratuité des frais de scolarité et des livres, ainsi que de bourses.

Nous réinvestissons dans les personnes qui s'occupent de nos enfants. Cela améliorera non seulement la vie de nos précieuses EPE, mais aussi la qualité des soins pour les familles et les enfants.

Une citation de :Derek Mombourquette, ministre provincial de l'Éducation et du Développement de la petite enfance

Selon Derek Mombourquette, les éducatrices de la petite enfance sont essentielles au succès du système d'apprentissage et de garde de jeunes enfants de la Nouvelle-Écosse.

Cette stratégie répondra également aux problèmes de main-d'œuvre cernés par le secteur.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !