•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les feux de forêt menacent la municipalité de Red Lake

Feu de forêt avec beaucoup de fumée.

Les flammes des feux du complexe de Bak Lake Nord dans le district de Red Lake font des ravages et la fumée qui s'en dégage rend l'air dangereux pour les résidents.

Photo :  ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario

Marianne Depelteau

Les feux de forêt près de Red Lake, dans le Nord-Ouest de l'Ontario, rendent l'évacuation d'urgence probable. Deux incendies non maîtrisés tout juste à l'ouest de la municipalité inquiètent les autorités.

Le ministère des Ressources naturelles et la Municipalité de Red Lake ont confirmé que seulement 10 km séparent Red Lake 016 et Red Lake 077 et que ceux-ci se trouvaient à une vingtaine de kilomètres des limites de la ville.

Il y a de fortes chances que ces incendies se rejoignent et gagnent en force et en élan. Une fois les feux combinés, l'incendie pourrait s'étendre sur plus de 150 000 hectares.

Une citation de :Fred Mota, maire de Red Lake

Certains résidents de Red Lake ont décidé de partir au lieu d’attendre l’annonce officielle de la Ville. Agathe Breton-Plouffe est partie mardi matin avec ses deux enfants et animaux de compagnie. Avec la qualité de l’air et la chaleur, j’ai encore des maux de tête, dit-elle.

D'autres évacuations dans la région

Les villes de Thunder Bay et Kapuskasing ont déjà commencé à accueillir des évacués des Premières Nations de Poplar Hill et de Deer Lake dimanche et lundi.

La Première Nation de Pikangikum risque aussi d’être évacuée. De la fumée la couvre depuis lundi matin et la qualité de l’air devient dangeureuse, selon les autorités locales. Malgré le fait que l’évacuation ne soit pas encore officielle, certains membres ont décidé de partir.

La situation inquiète au point de pousser le grand chef de la Nation Nishnawbe Aski (NAN), Alvin Fiddler, à réclamer l'état d'urgence pour venir en aide immédiatement aux Premières Nations, dont les communautés sont menacées par les feux de forêt. La NAN représente 49 communautés des Premières Nations du Nord de l'Ontario.

Trois communautés ont été forcées d’évacuer et, si les conditions se dégradent, ce sont plusieurs communautés entières qui seront évacuées, a affirmé le grand chef par voie de communiqué.

Forêt en feu.

L'ancienne cheffe Amanda Sainnawap a évacué Pikangikum avec sa famille lundi après-midi.

Photo :  Amanda Sainnawap

Les équipes de pompiers forestiers comptent sur l'aide des conditions météorologiques, explique l'agente d'information sur les incendies pour le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario, Isabelle Chenard.

On s'attend à voir un front froid dans cette région-là, alors on espère que ça va peut-être aider avec le comportement des incendies. Par contre, il n'y a pas beaucoup de précipitations impliquées dans ce front froid, dit-elle.

Une résidente de Red Lake, Michele Alderton, s'inquiète pour les animaux de compagnie, qui peuvent poser problème lors d'évacuations : On ne peut pas les apporter n'importe où.

Le système de santé, lui, se prépare à une évacuation potentielle. La directrice générale de l'hôpital, Sue Lebeau, déclare que des arrangements avec des hôpitaux de l'extérieur de la ville sont aussi conclus pour assurer des places aux patients en cas d'évacuation. Plusieurs membres du personnel vont rester prendre soin de notre communauté.

La qualité de l'air pose un risque à la santé dans le nord-ouest de la province depuis plusieurs jours.

Dépendamment du vent, la fumée se rend [au sol] et ça dérange la respiration, on le sent même dans les édifices. Dehors, ça peut être presque intolérable.

Une citation de :Sue Lebeau, directrice générale de l'hôpital de Red Lake

Environnement Canada a d'ailleurs publié des bulletins spéciaux sur la qualité de l’air dans une grande partie du Nord-Ouest.

Les avertissements concernent les régions de Dryden, Ignace, Fort Frances, Kenora, Pickle Lake, Red Lake, Ear Falls, Sioux Lookout et la Première Nation de Pikangikum.

Avec les informations de Bienvenu Senga

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !