•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un organisme national souhaite voir plus de candidats noirs en Nouvelle-Écosse

Le ministre des Affaires afro-néo-écossaises, Tony Ince, en point de presse.

Le ministre des Affaires afro-néo-écossaises, Tony Ince, est le seul député noir de la province.

Photo : CBC

Radio-Canada

Une organisation nationale milite pour qu’il y ait plus de députés noirs élus en Nouvelle-Écosse. Le ministre des Affaires afro-néo-écossaises, Tony Ince, est le seul député noir de la province.

La présidente de l’organisme Opération vote des Noirs au Canada (Operation Black Vote Canada), Velma Morgan, affirme que des actions peuvent être posées pour changer les choses aux prochaines élections provinciales.

Selon Velma Morgan, la plupart des partis politiques désirent avoir des candidats diversifiés dans leurs rangs, mais ne les placent jamais dans des circonscriptions stratégiques.

Souvent, les partis politiques placent leurs candidats noirs dans des circonscriptions perdues d’avance, et ça, c’est un problème, dit-elle.

De plus, on ne compte que cinq candidats noirs élus dans toute l’histoire de la Nouvelle-Écosse.

Invitation aux chefs

Velma Morgan a écrit un courriel aux quatre grands partis politiques de la Nouvelle-Écosse pour leur demander de s’engager à placer des candidats noirs dans des circonscriptions qu’ils prévoient remporter.

Du côté de l'opposition, les progressistes-conservateurs, les néo-démocrates et les verts lui ont répondu qu’ils acceptaient le défi.

Pour le moment, les progressistes-conservateurs ont dans leur rang le candidat noir Archy Beal, mais les néo-démocrates et les verts n’ont pas encore de candidats noirs.

La présidente de l’organisme « Operation Black Vote Canada », Velma Morgan.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La présidente de l’organisation Opération vote des Noirs au Canada, Velma Morgan

Photo : David Chang Photography

Lorsqu’on a demandé au premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin, pourquoi son parti n’avait pas fait de suivi à la requête de Velman Morgan, il a répondu qu’il n’était pas certain et devait vérifier sa correspondance.

Un peu plus tard, son bureau a précisé que les libéraux avaient bel et bien reçu le courriel, et qu’ils avaient pris cette demande en considération pour leur recrutement en cours de nouveaux candidats.

Notre équipe s’est efforcée de recruter des Afro-Néo-Écossais et nous espérons en avoir davantage à l'Assemblée législative après les élections, a ensuite affirmé Iain Rankin, lundi. Nous devons avoir une meilleure représentation de notre population.

Un candidat libéral noir dans Preston ?

Les libéraux n’ont pas encore désigné de candidat pour la circonscription de Preston alors que le député blanc Keith Colwell tire sa révérence.

M. Rankin a déclaré lundi que le parti cherche activement un candidat noir pour représenter cette circonscription à majorité afro-néo-écossaise.

Keith Colwell affirme être de mèche dans ces recherches.

Velma Morgan, pour sa part, dit qu’un seul représentant noir au sein du gouvernement de la Nouvelle-Écosse n’est pas représentatif de la population afro-néo-écossaise.

Elle espère que ça va changer lors du prochain scrutin.

Avec les informations de Rebecca Martel et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !