•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : la NAN demande la déclaration de l’état d’urgence

Forêt en feu.

L'ancienne cheffe Amanda Sainnawap a évacué Pikangikum avec sa famille lundi après-midi.

Photo :  Amanda Sainnawap

Radio-Canada

Alvin Fiddler, le grand chef de la Nation Nishnawbe Aski (NAN), demande au gouvernement de l’Ontario de déclarer l’état d’urgence pour venir en aide immédiatement aux Premières Nations dont les communautés sont menacées par les feux de forêt dans le Nord-Ouest de l’Ontario.

La situation empire d’heure en heure, indique M. Fiddler dans un communiqué.

Trois communautés ont été forcées d’évacuer et si les conditions se dégradent, ce sont plusieurs communautés entières qui seront évacuées.

Une citation de :Alvin Fiddler, grand chef de la Nation Nishnawbe Aski

La Ville de Thunder Bay a déclaré l’état d’urgence au cours du weekend, ce qui a permis d’accueillir certains résidents de nos communautés. Il est temps de faire pareil au niveau de la province afin d’avoir les ressources nécessaires avant qu’il ne soit trop tard, ajoute-t-il.

Alvin Fiddler à son bureau.

Le grand chef de la nation Nishnawbe Aski, Alvin Fiddler.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Au cours des derniers jours, des résidents des communautés autochtones de Poplar Hill, Deer Lake et Pikangikum ont été évacués, notamment vers Thunder Bay, Cochrane et Kapuskasing.

La NAN indique que 5000 résidents de ces communautés sont aussi à risque d’être évacués.

Les communautés autochtones de Bearskin Lake, Sachigo Lake et North Spirit Lake sont aussi en alerte et pourraient être évacuées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !