•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa accorde plus de 2,5 millions pour améliorer la sécurité alimentaire

Une bénévole dans l'entrepôt de Moisson Montréal.

Depuis mars 2020, Moisson Montréal a distribué 105 millions de dollars en nourriture, une augmentation de 42 % par rapport aux 12 mois précédents.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé lundi un soutien de 2,5 millions $ visant à améliorer la sécurité alimentaire à Montréal.

L'annonce a eu lieu à la Cuisine collective Hochelaga-Maisonneuve, qui recevra près de 235 000 $ afin d'établir une ferme urbaine comprenant l'installation de deux nouvelles serres.

En luttant contre l'insécurité alimentaire dans la région de Montréal, vous favorisez l'autonomie des citoyens et vous renforcez la communauté. Et c'est d'autant plus important alors qu'on traverse une pandémie mondiale, a déclaré la ministre Bibeau.

L'organisme communautaire qui œuvre dans le quartier depuis 1986 dit avoir constaté depuis les 17 derniers mois les effets de la pandémie de COVID-19 sur les ménages, période au cours de laquelle il a distribué plus de 185 000 repas.

L'appui des instances fédérales envers ce projet de ferme agricole en ville permettra de poser des actes forts, pour que les gens ne soient pas sujets aux fluctuations du prix des aliments, a souligné le directeur général Benoist De Peyrelongue.

En entrevue à l’émission Zone économie, la ministre Bibeau a reconnu que la situation s’est aggravée dans la dernière année.

En raison de la pandémie, nous sommes passés de un Canadien sur huit à un Canadien sur sept qui se sont retrouvés en situation d’insécurité alimentaire.

Une citation de :La ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau

Insécurité alimentaire : aide fédérale

La ministre dit suivre de près la situation dans les banques alimentaires. Au Québec, les organismes estiment que la demande a augmenté de 30 % à 40 % depuis le début de la pandémie.

Jusqu’à présent, ce sont 200 millions de dollars que nous avons distribués dans les différents réseaux de banques alimentaires à travers le pays. 4500 organisations en ont bénéficié. Dans le budget 2021, il s’agit d’une enveloppe additionnelle de 140 millions, a-t-elle soutenu.

23 millions pour aider les organismes du pays

L'aide annoncée lundi profitera à 30 organismes à but non lucratif de la métropole et sera octroyée par le biais du Fonds des infrastructures alimentaires locales (FIAL).

La ministre Bibeau a expliqué que le financement servira à moderniser des installations ou des équipements, construire des serres dans des secteurs éloignés ou créer des modules d'entreposage pour les aliments.

Le gouvernement fédéral avait annoncé vendredi un soutien additionnel de 10 millions de dollars pour les organismes à travers le pays, ce qui porte à 23 millions de dollars l'enveloppe totale du FIAL pour l'année 2021-2022.

Le troisième appel à projets est ouvert depuis lundi. Les bénéficiaires pourront recevoir des subventions de 15 000 $ à 150 000 $.

Depuis son lancement il y a deux ans, le FIAL a versé 27 millions de dollars pour soutenir plus de 625 projets essentiels visant à renforcer la sécurité alimentaire au Canada, comme des jardins et des cuisines communautaires, des camions réfrigérés et des unités de stockage pour les dons alimentaires.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !