•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déconfinement : les restaurateurs ne peuvent plus vendre d'alcool pour emporter

Trois verres de vin blanc.

Les restaurants souhaiteraient pouvoir continuer de vendre à leurs clients de l'alcool pour emporter. (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Seulement quatre jours avant la levée complète des restrictions sanitaires en Saskatchewan, les propriétaires de restaurants et de bars ont été informés qu'ils ne pourraient plus vendre d’alcool pour emporter.

Durant la pandémie, on a eu la permission de vendre pour emporter. Ça nous a beaucoup aidés, c'est ce qui nous a sauvés, affirme le propriétaire de Homestead Bar à Vin à Regina, Joshua McLean.

Joshua McLean dépore de ne pas avoir été avisé que cette pratique prenait fin avec le déconfinement. J'avais une commande pleine lundi et mardi, un courriel nous a informés que nous ne pouvons plus vendre d'alcool. J'ai demandé une prolongation, mais je n'ai pas eu cette permission, explique-t-il.

Le Fransaskois s’est joint au Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, lundi, pour demander une prolongation de ce privilège alors que l'industrie de la restauration a été fortement touchée par la pandémie. Le NPD a qualifié de ridicule la décision du gouvernement.

Josh Mclean est en entrevue dans le studio de Radio-Canada, dans cette photo d'archives.

Josh McLean a demandé une prolongation pour la vente d'alcool pour emporter. (archives)

Photo : Radio-Canada / Frédérique Cyr Michaud

On aimerait une transition, vendre pour emporter et avoir la capacité maximale, explique le restaurateur. Nous avons demandé au gouvernement au moins une prolongation jusqu'à ce qu’une décision soit rendue. J'aimerais garder cette autorisation pour toujours, mais pour l'instant, je veux juste récupérer les pertes.

Atmosphère différente

La propriétaire de Stone's Throw Coffee Collective à Regina, Kim Zacaruk, soutient que ces ventes ont changé l’atmosphère de son entreprise. Selon elle, la vente d'alcool hors site a permis de combler les besoins de ceux et celles qui sont moins à l’aise avec le relâchement des restrictions.

J'essaie tout ce que je peux pour que les gens se sentent bien, heureux et bien accueillis. J'espère que cela se traduira avec des ventes. Avec la perte de ce privilège, c'est juste une chose de plus qui est perdue, a-t-elle renchéri.

La Régie des alcools et des jeux de hasard de la Saskatchewan (SLGA) a annoncé qu'une enquête est en cours pour déterminer si la vente à emporter pour les bars et les restaurants devrait être autorisée de façon permanente.

Une décision est attendue à ce sujet prochainement.

Avec les informations de Katia St. Jean

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !