•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec octroie 4 millions pour la restauration d’églises patrimoniales

Façade de l'église Saint-Édouard.

L'église Saint-Édouard recevra une subvention 280 000 $ pour financer des travaux qui coûteront au total 400 000 $. Cette somme est insuffisante, selon la paroisse.

Photo : Radio-Canada / Google maps

Québec financera à hauteur de plus de 4 millions de dollars des travaux de restauration pour sept bâtiments patrimoniaux religieux de la région de Montréal. Cette aide n'est toutefois pas suffisante, selon une des paroisses concernées.

Afin de rappeler notre passé et de nourrir notre mémoire, nous devons protéger ce patrimoine qui constitue un outil de connaissances privilégié sur l'histoire du Québec, a déclaré par voie de communiqué la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Ce sont la cathédrale Christ Church et l’église de Saint-Esprit-de-Rosemont qui obtiendront les montants les plus importants, respectivement de 1,6 million et de 1,4 million.

Les sept bâtiments touchés :

  • Cathédrale Christ Church
  • Église Saint-Esprit-de-Rosemont
  • Église Saint-James
  • Église Notre-Dame-de-la-Salette
  • Église de Saint-Joseph
  • Église Saint-Édouard
  • Sanctuaire du Saint-Sacrement

L’église Saint-Édouard recevra une subvention 280 000 $ pour financer des travaux qui coûteront au total 400 000 $. Ce sera principalement pour sécuriser et garder l’étanchéité des bâtiments, explique Denis Prescott, prêtre administrateur de la paroisse de Saint-Édouard et de Saint-Étienne. Il est urgent de consolider le clocher, qui abrite un carillon de 22 cloches.

L’importance est historique. Et cela montre l'importance dans la réactualisation de ce que peut être la paroisse. Une paroisse est un lieu communautaire et ouvert.

Une citation de :Denis Prescott, prêtre administrateur de la paroisse de Saint-Édouard et de Saint-Étienne

L’imposante église au style néo-gothique proche de la station de métro Beaubien a été construite en 1909. En décembre dernier, des morceaux du toit menaçaient de se détacher, ce qui a forcé la mise en place d’un périmètre de sécurité autour du bâtiment. Des travaux d’urgence ont dû être effectués.

Mais, selon le prêtre, il ne s’agit pas d’un montant suffisant pour l’ampleur des travaux de restauration à venir. L’année dernière, la paroisse a fait faire un carnet de santé des bâtiments par un spécialiste. Si nous faisons tout ce qui a été identifié pour pouvoir donner un autre 100 ans de vie à l’église, il nous faudrait 4 millions d’ici 2031, souligne Denis Prescott.

L’église loue des locaux à quelques dizaines d’organismes, ce qui l’aide à payer les dépenses courantes comme l’électricité. Mais ce n’est pas suffisant pour financer les travaux de restauration, estime-t-il.

L'argent donné aux bâtiments religieux provient du Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux, qui a reçu une somme de 15 millions de dollars pour l'année 2021-2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !