•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Petit Chicago ne renaîtra pas à Zibi

Vue intérieure d'un bar avec plusieurs tables vides et une scène.

Le rideau tombe sur Le Petit Chicago : le bar à spectacles, qui était fermé depuis juin 2019, ne rouvrira pas dans un nouveau local à Zibi.

Photo : Instagram / Le Petit Chicago

Le rideau tombe pour Le Petit Chicago : le bar à spectacles du Vieux-Hull, fermé depuis juin 2019, ne rouvrira pas dans un nouveau local à Zibi, confirme l’un des copropriétaires, Tristan Arnaud.

Ce sont les délais qui n’ont pas fonctionné. On voulait ouvrir quasiment le lendemain de la fermeture du Petit Chicago au 50, promenade du Portage. On s’est rendu compte que ce n’était pas possible. On a essayé d’étendre ça au mois d’août, au mois de septembre, à l’hiver…, énumère Tristan Arnaud, encore ébranlé.

L’établissement ouvert en 2004 a dû fermer il y a deux ans car son bail n’a pas été reconduit. Des promoteurs du quartier riverain en construction avaient alors invité M. Arnaud et ses partenaires à s’installer dans l’un des nouveaux espaces locatifs lorsque celui-ci serait prêt.

Or, le processus s’est trop étiré, se désole M. Arnaud. La décision de fermer son bébé a été prise au tout début de la pandémie, dit-il, mais elle a été si douloureuse à assumer qu’il n’en a pas parlé publiquement jusqu’à maintenant.

Tristan Arnaud, qui porte la barbe et la moustache, donne une entrevue à Radio-Canada au Petit Chicago.

Tristan Arnaud était l'un des trois propriétaires du Petit Chicago (archives).

Photo : Radio-Canada

Déménager à Zibi aurait coûté presque autant qu’ouvrir un nouveau bar, ajoute-t-il. Au fil des mois, la facture gonflait, mais les revenus restaient inexistants.

La dernière date qu’on s'était donnée, c’était mars 2020. C’est là que j’ai compris que ça ne marcherait pas. [...] Attendre quasiment un an pour rouvrir, je ne sais pas si j’avais et les moyens financiers, et la force mentale de faire ça, se désole celui qui est aussi copropriétaire du bar Minotaure.

Sur papier, Le Petit Chicago n’existe officiellement plus depuis le 16 décembre dernier. Tristan Arnaud n’exclut pas d’ouvrir un nouvel établissement dans l’avenir. Sans donner de détails, il affirme avoir plusieurs idées. Son prochain commerce pourrait récupérer le nom, mais les clients ne retrouveront pas le bar à spectacles tel qu’il était.

L’exploitant ajoute qu’il n’y a pas eu de mauvaise volonté, ni de sa part, ni de celle de l'équipe de Zibi. Au contraire, les promoteurs ont essayé d’accélérer le processus pour que Le Petit Chicago y emménage plus rapidement, soutient-il, mais on s’est rendu compte que ça ne marchait pas, tout simplement.

Pendant 15 ans, Le Petit Chicago a accueilli au moins deux spectacles live par semaine, estime M. Arnaud, en plus d’événements de tout acabit tels des quiz et des soirées de danse, de cinéma ou de karaoké. Le Petit Chicago, c’est très particulier pour moi. Ce n’était pas juste un bar, ce n’était pas juste une entreprise. Ça a toujours été un bar de quartier, en quelque sorte, très familial, avec des gens qui reviennent, explique-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !