•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa rejette le plan sur la taxe carbone : une décision « arbitraire », dit Scott Moe

Scott Moe devant un micro.

Scott Moe qualifie la décision du gouvernement fédérale d'arbitraire (archives).

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a réagi lundi à l'annonce du gouvernement fédéral, qui rejette le plan provincial proposé sur la tarification du carbone.

Le rejet de la demande de la Saskatchewan ne peut être considéré que comme une décision arbitraire et politique du gouvernement fédéral, déclare le premier ministre dans un communiqué de presse.

Le gouvernement fédéral a officiellement rejeté le plan saskatchewanais présenté au printemps, après que la Cour suprême du Canada eut donné raison au gouvernement fédéral en déclarant consitutionnelle sa taxe sur le carbone.

Scott Moe affirme que son plan aurait protégé les emplois et l’économie de la province tout en dépassant les normes établies par Ottawa, et qu'il se comparait aux plans déposés par d'autres provinces.

La Saskatchewan voulait suivre l'exemple du Nouveau-Brunswick, qui a mis en place son propre plan en avril 2020. Ce plan avait été soumis au gouvernement fédéral en 2019 et avait rapidement été approuvé.

Cependant, le ministre fédéral de l’Environnement, Jonathan Wilkinson, a affirmé en décembre dernier qu’il était peu probable que ce type de proposition soit de nouveau approuvé dans le futur.

Le communiqué du premier ministre de la Saskatchewan précise qu’Ottawa ne recevra pas d'autres propositions de plans d'ici 2023.

Parmi les points importants du plan de la Saskatchewan, il y avait une taxe sur l’essence, un programme de compensation pour les gros émetteurs ainsi que l’assujettissement de SaskPower et de SaskEnergy aux règlements déjà mis en place pour les gros pollueurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !