•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : Thunder Bay et Kapuskasing vont accueillir d'autres évacués

Ciel couleur feu, avec vue sur l'eau

Photo prise lors de l'évacuation Pikangikum.

Photo :  Amanda Sainnawap

Marianne Depelteau

En raison de feux de forêt dans le Nord-Ouest de l’Ontario, Thunder Bay et Kapuskasing s’attendent à accueillir des évacués en provenance des Premières Nations de Poplar Hill et de Deer Lake, qui fuient la fumée pour une période indéterminée.

Dans un communiqué de presse, la ville de Thunder Bay dit attendre l'arrivée lundi de 101 résidents de la Première Nation de Deer Lake, menacée par le feu de forêt Red Lake 51, qui s'étend sur 27 549 hectares près de leur communauté.

Les 350 personnes restantes se dirigeront vers d’autres communautés de la province. Thunder Bay héberge déjà 300 résidents de la Première Nation de Poplar Hill arrivés entre dimanche et lundi matin. 

Guylain Baril, le directeur général des affaires municipales et principal conseiller politique du maire, dit que Kapuskasing devrait recevoir 200 évacués de la Première Nation de Poplar Hill, menacée par le feu de forêt Red Lake 65, qui s'étend sur 350 hectares dans leur région.

Ceux-ci devaient arriver dimanche, mais les conditions météorologiques ne l’ont pas permis. La Première Nation Pikangikum se prépare à évacuer aussi.

Forêt en feu.

L'ancienne chef de Pikangikum, Amanda Sainnawap, a évacué avec sa famille plus tôt cet après-midi.

Photo :  Amanda Sainnawap

Un complexe d'incendies

Red Lake 51 et Red Lake 65 font tout deux partie du complexe Bak Lake Nord, un regroupement de cinq incendies de forêt.

Une forêt vue de haut, avec une colonne horizontale de feu et de fumée qui avance rapidement.

La progression du feu au nord de Bak Lake

Photo : Ministère du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts

Il y a une équipe de gestion des incidents et sept hélicoptères assignés à cette intervention. Les efforts de suppression se concentrent majoritairement sur les extrémités de Red Lake 51 et de Red Lake 65.

On annonce quelques légères précipitations isolées au cours des prochains jours. Il est donc peu probable que les conditions météorologiques viendront ralentir la progression des feux.

Ça fait un certain temps que le potentiel d'incendie dans le Nord Ouest est d'élevé à extrême, on s'attend à ce que les feux se comportent de manière très active au cours des prochains jours.

Une citation de :Isabelle Chenard, agente d’information du ministère des Richesses naturelles et des Forêts

L'évacuation compliquée par la situation sanitaire

La ville de Kapuskasing est habituée à recevoir des évacuations de feux de forêt, mais M. Baril indique que cette année sera différente à cause de la pandémie.

Il y a des mesures d’hygiène supplémentaires, le transport est plus difficile à cause de la limite de places dans les bus, et on évite les grands rassemblements. À partir de vendredi, les restrictions associées à la COVID-19 dans notre région vont se lever un peu, et on aura un peu plus de flexibilité, explique-t-il.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile Bill Blair a, quant à lui, assuré sur Twitter que son ministère soutenait la demande du gouvernement de l'Ontario de venir en aide à la Première Nation de Poplar Hill.

Selon la compagnie de transport médical par hélicoptère ORNGE, le Centre provincial des opérations d’urgence et le Centre des opérations d’urgence sont en consultation avec les postes locaux de soins infirmiers pour coordonner les évacuations de patients vulnérables.

ORNGE fournit également ses services pour ces évacuations. Les patients resteront dans des hôpitaux jusqu’à leur rétablissement. 

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario coordonne l’évacuation des membres des communautés évacuées qui ne nécessitent pas d’attention médicale.

Brent Ross, porte-parole du ministère du Solliciteur général, indique que des évacués vont également être envoyés à Cochrane et à Cornwall.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !