•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Linda O'Leary avait beaucoup d'alcool dans le sang, selon une policière

Kevin O'Leary et Linda O'Leary posant l'un à côté de l'autre pour une photo.

Linda O'Leary en compagnie de son époux, Kevin O'Leary. (Archives)

Photo : Reuters / Danny Moloshok

La Presse canadienne

Le procès de Linda O'Leary, accusée à la suite d'un accident de bateau qui a tué deux personnes, s'est poursuivi lundi au nord de Toronto.

Linda O'Leary, l'épouse de l'homme d'affaires et ex-candidat à la chefferie des conservateurs fédéraux Kevin O'Leary, a plaidé non coupable à une accusation de conduite imprudente d'une embarcation, selon la Loi sur la marine marchande du Canada.

Cette accusation est liée à une collision entre deux embarcations survenue sur le lac Joseph dans la région de Muskoka dans la soirée du 24 août 2019.

Gary Poltash, un homme de 64 ans de Floride, est mort sur les lieux de l'accident, alors que Suzana Brito, une femme de 48 ans d'Uxbridge en Ontario, est décédée quelques jours plus tard à l'hôpital.

Or, Michelle Ingham, une policière de la Police provinciale de l'Ontario, affirme s'être rendue au hangar à bateaux des O'Leary pour mener une enquête préliminaire peu de temps après l'accident. Celle-ci a témoigné au procès, lundi.

Mme Ingham dit qu'elle a demandé à Linda O'Leary, qui conduisait le bateau au moment de la collision, de faire un alcootest après avoir remarqué que les yeux de la femme semblaient brillants et que ses pupilles se dilataient.

Selon la policière, Mme O'Leary était réticente à passer l'alcootest et lui a dit qu'elle n'avait consommé qu'une seule boisson alcoolisée après l'accident, pas avant.

Lorsqu'elle a finalement accepté de passer l'alcootest, le résultat était au niveau alerte. Le taux d'alcoolémie n'a pas été précisé.

Traumatismes

Selon l'exposé conjoint des faits lu en cour à l'ouverture du procès le mois dernier, la mort des victimes a été causée par un traumatisme à la tête ou à la tête et au cou.

Trois autres personnes ont aussi subi des blessures dans l'accident.

L'avocat de Linda O'Leary a décrit sa cliente comme une navigatrice « prudente » et « expérimentée ». Il a qualifié l'événement en question de « terrible tragédie ».

Ce même avocat, Me Brian Greenspan, a affirmé que sa cliente avait subi une fracture du pied dans l'accident qui avait nécessité une intervention chirurgicale.

L'homme aux commandes de l'autre bateau, Richard Ruh, d'Orchard Park, dans l'État de New York, fait aussi face à une accusation dans ce dossier. Il est accusé d'avoir navigué sans feux de navigation.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.