•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un membre de l’équipe olympique palestinienne de natation s'entraîne à Trois-Rivières

Un nageur devant une piscine.

Le nageur Yazan Al Bawwab représentera la Palestine aux Jeux olympiques de Tokyo.

Photo : Radio-Canada / Flavie Sauvageau

Radio-Canada

Le nageur Yazan Al Bawwab représentera la Palestine aux Jeux olympiques de Tokyo. À quelques jours du début des épreuves, c’est à Trois-Rivières qu’il a choisi de venir s’entraîner.

Un texte Flavie Sauvageau

L’athlète de 21 ans habite à Ottawa, où il étudie le génie à l’Université Carleton. Il nage habituellement au Sportsplex de Nepean, mais les restrictions sanitaires l’ont forcé à ralentir ses entraînements.

En effet, les piscines publiques intérieures, dont celle du Sportsplex, sont fermées jusqu'au 16 juillet, date à laquelle l’Ontario passera à la troisième phase de son déconfinement. Si les athlètes olympiques font habituellement l’objet d’une exception, la confirmation tardive de sa participation aux Jeux olympiques a compliqué l’accès au bassin pour Yazan.

C’est alors que sa conjointe, Joséphine Matteau, a proposé à l'athlète de l’accompagner à Trois-Rivières, d’où elle est originaire. Étant une habituée de la piscine du parc de l’Exposition, elle savait que celle-ci comportait plusieurs couloirs de 50 mètres, soit la longueur d’une piscine olympique.

Un homme dans une piscine.

Yazan Al Bawwab a dû faire preuve d'ingéniosité pour s'entraîner avant son arrivée à Tokyo.

Photo : Radio-Canada / Flavie Sauvageau

C’est assez impressionnant. Il y a beaucoup de sauveteurs. J’ai connu plusieurs piscines, et celle-là est vraiment bien, mentionne l’athlète. 

Chaque jour depuis trois semaines, Yazan vient donc s'entraîner à la piscine du parc de l’Exposition. L’établissement a ouvert ses portes au public en 1947. Il s’agit de l’une des plus grandes piscines extérieures du Canada.

Cela lui permet de se préparer au 100 mètres style libre, l’épreuve qui l’attend à Tokyo dans moins de deux semaines. Mais entre-temps, il en a aussi profité pour visiter Trois-Rivières : Je me suis promené au centre-ville, c’est agréable. Il y a de beaux endroits où manger et se promener, les gens sont très accueillants.

Nager pour la Palestine

Yazan a grandi à Dubaï et, par ses parents, il possède les nationalités italienne et palestinienne. Mais c’est avec les couleurs de la Palestine qu’il a choisi de nager. Lors des mondiaux de natation de 2019 à Doha, il a établi les records palestiniens au 50 mètres libre et au 100 mètres libre.

Il fera partie des cinq athlètes palestiniens qui se rendront à Tokyo à la fin du mois. Je suis très heureux, parce que j’ai travaillé fort pour cela. Je m'entraînais douze fois par semaine avant le confinement.

Les visiteurs étrangers ne seront pas admis aux Jeux olympiques cette année. Cependant, Joséphine Matteau suivra avidement la progression de Yazan. Elle compte d’ailleurs suivre les épreuves avec les amis qu’elle et Yazan ont en commun.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !